Contournement des Baraques : lancement des études en 2019 ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Contournement des Baraques : lancement des études en 2019 ?

Date : 04/10/2018 | Mise à jour : 05/10/2018 09:01
Partager

Le député de la 2e circonscription de la Haute-Loire Jean-Pierre Vigier a rencontré ce mercredi le directeur de cabinet de la ministre des Transports, Marc Papinutti.

Les engagements pris par la ministre des Transports, Elisabeth Borne, lors de sa visite pour l'inauguration du contournement du Puy ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Ce jour-là, le député, également conseiller régional et Secrétaire départemental Les Républicains en Haute-Loire l'avait asuré : "je serai vigilant pour que le calendrier soit respecté, il en va du désenclavement de tout l'ouest du département". Ainsi, ce mercredi 3 octobre 2018, Jean-Pierre Vigier a rencontré Marc Papinutti pour évoquer le contournement des Baraques, hameau de Cussac-sur-Loire traversé par la RN88 dans le prolongement de la déviation du Puy-en-Velay. "C'est un dossier qui est en stand-by, il faut donner le top départ", commente le député. Ce top départ c'est le lancement des études pour qu'un jour soit réalisé le tracé de 5 km menant des Baraques au carrefour du Fangeas. "M. Papinutti, que je connais bien, s'est montré à l'écoute. On espère une enveloppe de 300 000 à 500 000 euros pour pouvoir lancer ces études d'ici fin 2018, début 2019 et démarrer par la suite le chantier."


(Photo : Marc Papinutti et Jean-Pierre Vigier)

Plus de camions, plus de ralentissements

Un chantier nécessaire, car depuis l'ouverture du contournement du Puy en juillet dernier, le trafic dans le bourg des Baraques a fortement augmenté. "Il y a beaucoup plus de camions qu'avant et le matin il y a de plus en plus de ralentissements", précise le maire, Jean-Pierre Brossier, qui se satisfait de ce rendez-vous auquel il n'a pas pu participer en raison de contraintes d'emploi du temps. Cet afflux de véhicules sur cette partie de la RN88, rendrait la traversée des Baraques dangereuse, notamment au carrefour de Solignac-sur-Loire et Saint-Christophe-sur-Dolaizon. Ainsi, avant que la déviation du Puy ne soit prolongée jusqu'au Fangeas, Les Baraques vont faire l'objet d'un projet de réaménagement de grande ampleur estimé à 700 000 euros. "Une priorité pour la mise en sécurité des Baraques", a assuré le député.

Une réunion publique en présence de Jean-Pierre Brossier et de Jean-Pierre Vigier sera organisée le 18 octobre 2018, à la salle polyvalente de Malpas, commune de Cussac-sur-Loire.  

Stéphanie Marin


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 7 octobre 2018 - 11h37
Pas besoin d'être ingénieur des ponts et chaussées pour régler le problème : il suffit de faire sortir les voitures à la sortie Taulhac puis direction le Riou où elles emprunteront l'ex voie verte jusqu'à Costaros. Bien sûr il faudra un feu ou des p'tits jeunes avec leur talky walky car un seul sens de circulation est possible. Une déviation des Baraques à moindre frais et sans rallonger le trajet. Avec un peu d'intelligence, tout problème à sa solution.

Signaler un abus

img_journalisteL le 5 octobre 2018 - 13h50
et qu'en est il de l'accès du rond point des tanneries qui a été supprimé ( et de ce fait il n'y a plus que 2 accès au Puy au lieu de 3 avant ) ? et qui de ce fait provoque des bouchons avenue des Champs Elysées à Chadrac ; ainsi Brives Charensac a presque retrouvé la circulation infernale d'avant ????? MERCI bien pour cette organisation

Signaler un abus

img_journalisteM le 5 octobre 2018 - 08h27
Lancement de l'étude en 2019... Donc ouverture de la route en 2050 ? ... Peut-être

Signaler un abus