Colos apprenantes : qui en propose en Haute-Loire ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Colos apprenantes : qui en propose en Haute-Loire ?

Date : 29/06/2020 | Mise à jour : 30/06/2020 07:57
Partager

Quatre structures vont mettre en place ce dispositif inédit cet été, mais ce sont essentiellement Saint-Front et les Estables qui proposeront le plus de séjours. L'occasion aussi de limiter les pertes pour les centres d'accueil.

Les "Colos apprenantes" s’inscrivent dans l’opération "Vacances apprenantes" qui a pour objectif de répondre au besoin d'expériences collectives et de remobilisation des savoirs après la période de confinement qu'a connu notre pays. Elles se dérouleront pendant les congés d’été : du 4 juillet au 31 août 2020.
Ces colos s'adressent à tous les enfants, Altiligériens ou non. Une aide de l'État (sur critères sociaux) plafonnée à 400 € par mineur et par semaine (pouvant ainsi atteindre jusqu'à 80 % du coût du séjour) est proposée afin de prendre en charge le départ en séjours labellisés de 250 000 enfants et jeunes.

Renforcer savoirs et compétences dans un cadre ludique

Elles sont proposées par les organisateurs de colos de vacances (association d’éducation populaire, collectivité territoriale, structures privées, comité d’entreprise) et bénéficient d’un label délivré par l’État. Elles proposent des formules associant renforcement des apprentissages et activités de loisirs autour de la culture, du sport et du développement durable. Elles offrent la possibilité aux enfants et aux jeunes de renforcer savoirs et compétences dans un cadre ludique et de préparer ainsi dans de bonnes conditions la rentrée prochaine.
Dans chacune des colos apprenantes évoquées ci-dessous, plus qu'un temps scolaire à proprement parler, il est plutôt évoqué un projet éducatif global. Tous les intervenants et animateurs sont titulaire d'un Brevet d'Etat. Tous les jours pendant une heure ou deux, les animateurs feront une exploitation pédagogique (oral - écrit - lecture) des expériences des enfants, comme par exemple la rédaction d'un carnet de séjour.

Colmater des pertes de plusieurs centaines de milliers d'euros

Comme Zoomdici l'avait évoqué début juin, les chutes d'activité ont été vertigineuses pour les centres d'accueil. Au centre d'accueil de Saint-Front, rien que sur le printemps, la perte est estimée à près de 350 000 €. Même constat à l'école de la Nature, où on évalue les pertes à 240 000 €, toutes aides déduites, car la période scolaire représente une part majeure des activités (environ 90 % par exemple à Chadron).
Durant la période de confinement, aucune recette n'est entrée mais les centres ont conservé des dépenses : salaires, entretien des équipements lourds comme les chaudières à gaz, les pompes à chaleur, les centrales sécurité incendie, etc. Autant de charges fixes qui viennent gréver le budget. Les taux de remplissage pour cet été n'étant pas non plus optimaux, cette formule pourrait permettre d'atténuer, à défaut de colmater, une partie des pertes pour cette année si particulière.
Reste à savoir si les réservations seront au rendez-vous. Karine Pezerovic, de la Ligue de l'enseignement 43, est chargée de centraliser les demandes pour Saint-Front et elle assure qu'il y a déjà des réservations. 

N'a-t-on pas réinventé l'eau tiède ?

On peut tout de même se poser la question car "les colonies ont toujours proposé un volet pédagogique", reconnait Karine Perezovic, de la Ligue de l'enseignement 43, "on revient un peu aux sources mais la différence avec une colonie classique, c'est le contenu éducatif quotidien, d'une heure ou deux, avec des thématiques déterminées par le protocole".

"Vacances à la ferme" ou "Sport et Nature" à Saint-Front

S'il y a bien quatre structures qui proposeront ce dispositf cet été en Haute-Loire, parmi les 27 colos proposées, l'immense majorité émane de Saint-Front (14) et des Estables (11). Par exemple au centre d'accueil de Saint-Front, deux thématiques propices aux loisirs et à l'apprentissage seront proposées tout au long du mois de juillet. La première, intitulée "Vacances à la ferme" (pour les enfants de 5 à 13 ans), sera l'occasion de se faire de nouveaux amis qui aboient, meuglent, bêlent, braient... Chaque jour, ils pourront être au contact des animaux les caliner, les dorloter, les aimer. Les animaux sont dociles et habitués au contact des enfants. Les enfants, tels des paysans auvergnats, vont vivre quotidiennement au rythme des bêtes de la ferme, fabriqueront du beurre, du pain.
L'autre thématique, "Sport et nature" (pour les ados de 14 à 17 ans), sera l'occasion de pratiquer, entre amis, des sports dans une nature préservée. Cette expérience de vie en accord avec la nature permettra à chacun de s'adapter aux particularités de notre terre volcanique. Partir à la découverte de la trottinette nordique, de l'escalade, de la course d'orientation, du biathlon.... sans oublier de regarder autour de soi, de découvrir son terrain de jeux : la nature.

> Concernant la question du protocole sanitaire, nous vous invitons à vous référer à notre précédent article sur la manière dont les colos vont s'adapter cet été en Haute-Loire.


"Sport et nature sur les sommets du Mézenc" ou "À la découverte des volcans de Haute-Ardèche" aux Estables

Quant aux Estables, il sera proposé au Chalet du Mézenc un séjour "Sport et nature sur les sommets du Mézenc" (de 6 à 14 ans). Il est conçu pour découvrir différents sports de pleine nature (orientation ; escalade ; cani rando ; randonnée, luge d’été…) , dans un environnement de grandes étendues sauvages et préservées.
Un autre séjour proposé s'intitule "À la découverte des volcans de Haute-Ardèche" (de 6 à 14 ans) et il est entièrement conçu pour découvrir les différents types de volcans et plus particulièrement ceux présents dans cette région du sud de l’Auvergne et de la Haute-Ardèche. Abordés de facon ludique (maquettes, excursion volcanisme, visite du patrimoine...) et sportive (orientation, randonnée, luge d'été...), les volcans n'auront plus de secrets pour les enfants. Notons enfin un stage d'été Karaté du 23 au 29 août pour les enfants de 6 à 13 ans.

Théâtre à Lavoûte-Chilhac, renforcement scolaire à Saint-Didier-en-Velay

Restent deux colos apprenantes proposées l'une à Lavoûte-Chilhac, l'autre à Saint-Didier-en-Velay. La première, "Troubadours et Balivernes", conduira les enfants à contruire une représentaion théâtrale de toute pièce : thème, textes, décors... Afin de rendre ce séjour ludique et constructif, les activités proposées alterneront entre réflexion et élaboration du scénario et animations en extérieur pour découvrir, comprendre et vivre dans son environement proche. Des temps de création, rédaction, construction de textes sont inclus dans le séjour. "Ces temps dédiés sont encadrés par des intervenants extérieurs professionnels dans ce domaine", précise l'association d’éducation populaire.
Enfin l'expérience proposée à Saint-Didier-en-Velay (du 17 au 30 août) est plus proche des toutes premières colonies de vacances, à l'époque où les enseignants accompagnaient eux-mêmes les enfants. Les enfants seront encadrés par des enseignants de l’Education nationale bénévoles. Les enfants seront répartis en petits groupes selon leur âge et se verront proposer des ateliers en Français, mathématiques, Anglais le matin ; les après-midis seront consacrés aux pratiques artistiques, sportives et en nature, favorisées par la proximité du centre de vacances avec les installations municipales (terrains de sports collectifs, piscine municipale, tennis...).

> Tout le détail des colos apprenantes proposées cet été en Haute-Loire à retrouver ici.

Maxime Pitavy









 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...