Camping du Puy : le portail sera ouvert le 2 juin à 8h sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Camping du Puy : le portail sera ouvert le 2 juin à 8h

Date : 29/05/2020 | Mise à jour : 31/05/2020 13:20
Partager

"On est super contentes", témoignent les responsables du site qui ont déjà reçu une dizaine de coups de fils ce vendredi 29 mai. Elles espèrent des réservations de dernière minute pour sauver la saison même si avec les deux mois de perdus (ouverture début avril normalement), "on ne rattrapera pas les pertes".

La pelouse est admirablement bien tondue, les arbres taillés, les sanitaires adaptés aux mesures sanitaires : le camping du Puy est plus que prêt pour accueillir la clientèle depuis plusieurs semaines déjà. Les annonces du Premier ministre jeudi 28 mai tombent comme un véritable soulagement. Habituellement, le camping est déjà plein en cette saison alors qu'il est encore vide pour l'instant. Mais depuis vendredi matin, le téléphone recommence à sonner : une dizaine d'appels déjà, essentiellement pour des renseignements. Mais les responsables du camping du Puy, Adelaïde Allochon et Sylvie Jorrand, toutes deux salariés de la société Aquadis qui exploite le camping municipal pour le compte de l'entreprise Aquadis dans le cadre d'une délégation de service public (DSP), tablent sur "des réservations de dernière minute".

Le camping était autorisé à recevoir les professionnels jusqu'à présent mais la barrière des 100 km ne l'a pas permis pour les ouvriers par exemple. Seul une médecin, venant de Clermont-Ferrand pour chapoter l'ARS (Agence Régional de Santé) au Puy-en-Velay, est pour l'instant présente. Elle vient une semaine sur deux jusqu'à octobre.

"Maintenant que la barrière des 100 km a sauté, on espère remplir le camping"

Pour l'instant, les réservations ne sont pas légions et le camping vellave compte essentiellement des options sur septembre, en fonction, de la tenue ou non, du Roi de l'Oiseau. "On est très loin des standards habituels", témoigne Adelaïde Allochon, le camping municipal étant généralement plein toute la saison estivale. "Maintenant que la barrière des 100 km a sauté, on espère remplir le camping même si on sait que ça ne rattrappera pas les deux mois de perdus", ajoute-t-elle.
Le camping peut miser sur une clientèle fidèle (beaucoup reviennent au fil des ans), composée également de nombreux pélerins. En revanche, s'il y a d'habitude un peu de clientèle étrangère, pour l'instant, il n'y en a aucune cette année. Le patrimoine et le tourisme vert demeurent les principaux atouts du territoire pour les clients du camping.

Avec 70 emplacements de 80 à 100 m², "il n'y a aucun problème pour la distanciation"

Comme dans tous les secteurs de la société, il va falloir s'adapter aux mesures sanitaires. "Chaque emplacement (ndlr : il yen a 70) fait 80 à 100 m² donc il n'y a aucun problème pour la distanciation", rapportent les responsables, qui concèdent que l'adaptation au Puy est moins compliquée que dans de plus grosses structures comprenant des équipements comme des piscines ou des mobile-homes (il faut laisser 24h de battement entre deux passages, ce qui constitue une contrainte pour les touristes et un manque à gagner pour les exploitants). "Ici, ça reste un petit camping, avec moins de contraintes", ajoutent-elles.
Les parties communes seront toutefois fermées et les clients n'auront pas accès à la salle d'animation avec la télévision, le réfrigérateur, la bouilloire, le micro-onde, le wifi, etc. Quant à la partie accueil/épicerie, elle ne pourra accueillir qu'une personne à la fois et les clients n'auront pas le droit de toucher les produits. Il faudra systématiquement les servir.



Adelaïde Allochon est impatiente de renouer avec "le plaisir de retrouver la clientèle". / Photo DR Maxime Pitavy / Zoomdici.fr


Des restrictions sur le bloc sanitaire

Là où les contraines seront les plus importantes, ce sont les sanitaires. "Le bloc sanitaire ne pourra accueillir que cinq personnes au maximum en même temps. Il faudra donc être attentive et réguler", observent les responsables du site ponot. Quant à la désinfection des lieux, elle sera régulière, "comme c'était déjà le cas avant", mais au lieu de le faire trois fois par jour, il faudra certainement doubler la rotation. 
Sans oublier la charge supplémentaire consistant à désinfecter les poignées de porte et tout ce qui peut être touché par tous. Il y aura du matériel à disposition des campeurs pour que chacun puisse désinfecter lui-même avec des sprays désinfectants, du gel hydroalcoolique, des gants et des masques. Enfin un toilette sur deux seulement sera ouvert.

Peut-être une prolongation en novembre avec les montgolfières

Bien conscientes que même un camping plein ne rattrappera pas les deux mois de perdu ce printemps, Adelaïde Allochon et Sylvie Jorrand espèrent des réservations de dernière minute et un camping plein cet été. Si c'est le cas, une embauche d'un saisonnier supplémentaire est envisagée.
Les deux responsables ont vu leur contrat débuter un mois après cette saison mais il pourrait être prolongé jusqu'au mois de novembre, à condition que les manifestations comme le rassemblement international de montgolfières soient maintenues.


Maxime Pitavy



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...