CETA : nos députés votent contre sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

CETA : nos députés votent contre

Date : 25/07/2019 | Mise à jour : 25/07/2019 12:55
Partager

L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada a été approuvé mardi 23 juillet, par l’Assemblée nationale, par 265 voix pour, 211 contre et 77 abstentions (en tenant compte des corrections de vote). Le texte a rassemblé contre lui la quasi-totalité des députés d’opposition, de droite comme de gauche. C'est le cas des deux députés (LR) altiligériens.

Le député de Haute-Loire, Jean-Pierre Vigier, a voté contre le projet de ratification de l’accord commercial entre l’Union européenne et le Canada (CETA), que l'Assemblée nationale a adopté à une courte majorité, "preuve de l'indécision des parlementaires de la majorité En Marche", fait-il savoir dans un communiqué de presse.

> Le détail du vote de chaque député à retrouver ici

Comme le député Vigier l'a souvent indiqué lors des débats, ce texte est "une très mauvaise nouvelle pour notre agriculture". En effet, "en posant un triple problème - économique et social, environnemental, et sanitaire, le CETA met à mal la qualité et la promotion du travail de nos agriculteurs, qui sont durement pénalisés par ce texte".
Surtout, d'après le député de la deuxième circonscription, alors que "les agriculteurs français et européens mériteraient d'être encouragés, les pouvoirs publics envoient un mauvais signal, qui crée davantage d'incertitude pour l'avenir de notre filière agricole. Aussi, en cautionnant par exemple l'utilisation de substances interdites en Europe, tels que les activateurs de croissance, ou les farines animales, et le fait que la traçabilité de la viande ne soit pas aussi contraignante au Canada que dans l'Union européenne, les consommateurs vont se voir proposer des produits de mauvaise qualité, contraire donc à tout principe de sécurité alimentaire".

Jean-Pierre Vigier craint que le Gouvernement regrette dans les prochaines années le volet agricole du CETA : "les conséquences néfastes du traité sur notre agriculture leur seront directement imputables".  


- Cette information émane d'un communiqué de presse de la permanence parlementaire de Jean-Pierre Vigier -

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 11 août 2019 - 20h56
Arrêtez de nous enfumer : votez pour la Seita !

Signaler un abus

img_journalistea le 7 août 2019 - 17h57
Voter contre pour exister ce doit être la devise de ces deux spécimens du département....leur chef, déchu depuis peu et girouette à ses heures, n'a pas toujours été contre mais vu la situation moribonde de leur parti, il faut bien qu'ils fassent parler un peu d'eux. ....mais ça ne change pas grand chose car ils sont SYSTÉMATIQUEMENT CONTRE TOUTES PROPOSITIONS DU GOUVERNEMENT...alors à quoi bon leur donner un article dans dans zoom43nous connaissons leur position...Pfffffffff..

Signaler un abus

img_journalisteJG le 27 juillet 2019 - 09h21
En plus on apprend que la Lentille verte du Velay est au nombre des appellations contrôlées protégées par le CETA, appellations dont les exportations vers le Canada ont fortement augmenté (en particulier les produits fromagers et laitiers) depuis l'application probatoire du CETA !

Signaler un abus