Bus gratuits : "qui a peur du débat ?" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Bus gratuits : "qui a peur du débat ?"

Date : 12/03/2019
Partager

C'est la question que se pose la fédération départementale du PCF 43, au sujet de la mise en place de la gratuité des bus TUDIP.

Au mois de novembre 2018, Zoomdici.fr avait relayé cette proposition formulée par le PCF de la Haute-Loire, au sujet de la gratuité du TUDIP pour "mieux se déplacer, mieux respirer et moins dépenser." Une proposition balayée d'un revers de main par Jean-Paul Bringer, vice-président de l'Agglo du Puy en charge des transports : "la gratuité de la totalité des bus n'est pas envisageable. Il y a un coût, l'Agglo ne peut pas tout assumer." Selon les chiffres communiqués par Jean-Paul Bringer, le coût de fonctionnement s'élève à 5,2M€ et la recette des tickets vendus est de 550 000€ par an.

>> A lire : Les bus gratuits : "un enjeu à la fois écologique, social et éducatif"

Une réponse qui ne laisse aucune place au débat, ce que regrette le PCF 43 qui persiste et signe dans un communiqué de presse : "Nous demandons solennellement que la question de la gratuité des transports urbains soit sérieusement débattue dans ses dimensions économiques, sociales et écologiques par les élus dans les instances concernées et les citoyens sur les territoires concernés. Qui a peur du débat ?"

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteCB le 14 mars 2019 - 20h11
C'est dans les villes moyennes, où la part de la billetterie dans le budget est minime, que la gratuité totale a été mise ne place. Il n'y a pas d'effet délétère pour les entreprises car elle n'auront plus à indemniser la moitié des frais de mobilité de leurs salariés. Partout, cela s'est traduit par une augmentation importante de la fréquentation et un moindre recours à l'automobile, par une diminution des incivilités du fait de la plus grande fréquentation qui augmente la mixité.

Signaler un abus

img_journalisteC le 14 mars 2019 - 06h23
Et à quand des tudip dans toute l'agglo.... Les arsacois peuvent ils être considérés comme des contribuables de l'agglo

Signaler un abus

img_journalisteT le 13 mars 2019 - 14h27
Oui un taux de couverture de 13% justifie à lui seule la gratuité. Ce serait faire de la politique au sens noble du terme

Signaler un abus