Budget du Conseil communautaire, les contribuables devront débourser 2 millions d’€ supplémentaires sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Budget du Conseil communautaire, les contribuables devront débourser 2 millions d’€ supplémentaires

Date : 14/04/2018 | Mise à jour : 14/04/2018 11:24
Partager

Le conseil communautaire rassemblant la nouvelle communauté d’agglomérations s’est tenu jeudi 12 avril au Puy-en-Velay.

C’est sur fond de baisse des dotations globales de fonctionnement que s’est tenue la réunion concernant le vote du budget annuel de la communauté d’agglomérations.

Moins d’argent de l’état

Michel Joubert, président de la communauté d’agglomérations, entouré d’une dizaine de vice-présidents, a tenu à mettre l’accent sur le désengagement de l’état qui va contraindre la communauté à trouver de nouveaux financements et entrainer la révision, voire l’abandon de certains projets. « On ne peut pas suppléer les défaillances de l’état »,  déclare-t-il. Selon le président, en cumulant la baisse des dotations, dont la répartition a suscité une certaine agitation de la part de quelques élus,  la disparition des contrats aidés et la création imposée du cabinet d’instruction des permis de construire, c’est une perte totale de 3 500 000 € à laquelle la communauté va devoir faire face.

Une pression fiscale supplémentaire

Toujours selon le président, le désengagement de l’état impose d’un côté l’accroissement de la pression fiscale, entre augmentation de la taxe foncière sur le bâti, celle de la cotisation foncière des entreprises, celui de divers tarifs, comme les piscines ou les transports (celui de l’Atelier des Arts passe à 30 € pour tous), et de l’autre par le gel, l’échelonnement ou le report de certains projets, comme celui de la restauration du site de Quincieu qui sera limité à la finalisation de la tranche de travaux en cours.
Au final, ce sont 2 millions d’€ qui seront, une fois de plus, pris directement dans les poches des contribuables et des usagers.
Michel Joubert a tenu aussi à souligner que la communauté avait limité le recours à l’emprunt en 2017 pour éviter d’augmenter la dette, et que tous les projets en cours des anciennes communautés seront maintenus.

Les projets

L’agglomération tient à poursuivre sur la lancée des bons résultats du tourisme de l’année 2017, dynamique engendrée par le passage du Tour de France, le Puy de Lumières, l’exposition Picasso ou la Rue des Arts. Il est prévu de diversifier l’offre touristique par des séjours clés en mains suivant des thèmes variés, de procéder à l’extension du golf à 18 trous et utiliser des potentiels comme celui de musée Crozatier ou l’Abbaye de la Chaise-Dieu.
L’économie locale ne sera pas en reste, par le biais de la création d’un dispositif d’aide aux commerces et artisanats, un autre pour favoriser l’immobilier d’entreprise, une extension de la zone d’activité de Saint-Germain Laprade et l’émergence d’un pôle numérique à côté du pensionnat. À noter aussi la création d’un service de location de vélos électriques pour le déplacement en centre-ville du Puy et des actions visant à protéger la population des inondations.


N.S

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteb le 17 avril 2018 - 23h15
Y a t' il une marche arrière dans ce processus suicidaire d'extension de l'agglo ??? Le District a très bien fonctionné ! La première agglo était bien dimensionné !!! Le délire actuel va faire exploser la structure car ,elle ne peut offrir aucune cohérence entre ses différents territoires ! Rappelez moi svp , le nombre d'élus et le delta des indemnités entre 40000 et 100000 habitants ??? Pas de vague jusqu'au départ prochain et en douceur de Joubert !

Signaler un abus

img_journalisteA le 15 avril 2018 - 12h16
Comme chacun dans nos budgets personnels, on ne dépense pas davantage que ce qu'on a ! nous habitants de l'agglo sommes des vaches à lait !!!! On s'en rappellera quand il faudra voter aux municipales (et donc agglo). Plusieurs présidents de la république se sont succédés (droite, gauche, et on peut dire centre) et il n'y a plus d'argent public. Donc, il faut arrêter d'inventer de nouveaux projets et de nouvelles dépenses......

Signaler un abus

img_journalisteRH le 15 avril 2018 - 10h55
Il y a aucune baisse des donations de l'état, comme la spécifié le préfet dans les journaux, voir une augmentation+18%. Trouver une autre escuse ou arrêté de gaspiller l'argent public.

Signaler un abus