Ça souffle fort au nord-ouest de la Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Ça souffle fort au nord-ouest de la Haute-Loire

Date : 03/01/2018 | Mise à jour : 03/01/2018 15:11
Partager

Si la Haute-Loire n'est qu'en vigilance jaune aux vents violents, une douzaine d'interventions mobilise les secours ce mercredi midi dans le nord-ouest du département.

- Photo d'illustration, lors de la tornade yssingelaise en août dernier / MAB / Archive Zoomdici -

La tempête Eleanor n'a pas encore atteint la Haute-Loire mais il y a déjà 51 départements en vigilance orange (ce qui signifie : "soyez très vigilant") alors que notre département n'est qu'en vigilance jaune ("soyez attentif").
Le département du Puy-de-Dôme est notamment en alerte orange et c'est à sa jonction que les ennuis sont le plus nombreux en Haute-Loire ce mercredi matin, avec une douzaine d'interventions en cours à midi.

Les communes impactées

Le nord-ouest du département est donc le secteur le plus impacté par ces fortes rafales de vent, "des rafales intenses et soutenues", nous précisent les sapeurs-pompiers de Haute-Loire.
Les principales communes concernées par les interventions des secours sont Lempdes-sur-Allagnon, Brioude, Bellevue, Léotoing et Saint-Ferréol-d'Auroure. Les rafales de vent qui y sont enregistrées plafonnent entre 80 et 100 km/h.

Toiture arrachée et périmètre de sécurité

Les impacts sur la population demeurent très limités pour l'instant puisqu'aucun blessé n'est à déplorer. La plupart du temps, il s'agit d'objets menaçant de tomber, ce qui nécessite que les secours établissent un périmètre de sécurité. Pour l'instant, seule une toiture a été arrachée dans un garage à Léotoing.

Quelques centaines de clients plongés dans le noir

Autre conséquence de la tempête Eleanor : les coupures de courant. Là encore, c'est le nord-ouest de la Haute-Loire qui en a fait les frais, avec plus de 600 personnes plongées dans le noir au pic des incidents. Un désarroi de courte durée puisqu'en fin de matinée, environ 150 clients n'avaient pas encore été raccordés.

Des précédents bien plus importants

Quelques interventions courantes finalement pour les sapeurs-pompiers de Haute-Loire, des interventions qui n'ont rien à voir avec l'impressionnante tornade qui avait frappé l'Yssingelais fin août dernier : on avait alors recensé des rafales à 180 km/h.
En février 2016 également, le vent avait soufflé si fort qu'il en avait arraché la toiture du collège de Saugues. Des plaques s'étaient envolées du toit avant de retomber dans la cour. En tout, ce sont 350 m² qui avaient été emportés. Le site avait été évacué dans l'après-midi (120 personnes) puis avait été fermé les deux jours suivants.







 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire