Bientôt une épicerie sans emballages à Saint-Etienne ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Bientôt une épicerie sans emballages à Saint-Etienne ?

Date : 30/10/2015 | Mise à jour : 30/10/2015 16:39
Partager

Ce commerce novateur pourrait voir le jour dans le quartier du Crêt-de-Roc à l'horizon 2016. Ce serait le premier de la Loire à proposer que des produits en vrac. 

Elles s'appellent Day by day à Meudon, La Recharge à Bordeaux, Jean Bouteille à Lille. Ces épiceries ne vendent que des produits en vrac, sans emballages. On vient y acheter son riz dans un sachet en tissu, son fromage dans un bocal ou même son huile d'olive avec sa propre bouteille. Une façon de consommer qui permet de faire des économies. 

354 kg

Pour l'instant, à Saint-Etienne, on peut trouver des produits secs dans des magasins bio ou dans certaines chaînes de grande distribution. Ce mode de vie a été popularisé par la Française Béa Johnson, installée aux Etats-Unis et papesse du Zéro déchet. Soit un bocal de 1L de détritus par an pour une famille de 4 personnes grâce, entre autres, au vrac. A titrer de comparaison, en France, chaque habitant produit 354 kg de déchets chaque année (source : Centre National d'Information Indépendante sur les Déchets)  

Installer de nouveaux commerces dans le quartier

A Saint-Etienne, l'idée d'une épicerie vrac est lancée par l'association Rues du développement durable, au Crêt-de-Roc. "L'une de nos activités est d'aider à l'installation de nouveaux commerces dans des locaux vacants du quartier", lance Céline Bonnand, en charge du projet de l'épicerie vrac. "L'idée de créer une épicerie dans le quartier est venue des habitants, qui se sont exprimés dans ce sens, lors d'un questionnaire lors de la dernière Biennale internationale design".

"Une idée en cohérence avec les activités du quartier"

Ainsi, l'association s'est penchée sur l'idée d'une épicerie sans emballages, "cela nous a paru pertinent de le proposer, d'autant que c'est en cohérence avec les activités du quartier". L'association a aidé à l'implantation de 6 commerces dans le secteur, parmi lesquels les créatrices des Baronnes perchées, les designers de Captain Ludd, ou encore le Café des matrus.  Non loin de là, il y a aussi le concept d'habitat groupé des Castors. 

Une réunion le 20 novembre

Pour l'instant, le projet n'en est qu'à ses prémices. Mais l'association aimerait pouvoir l'installer dans les locaux d'une ancienne supérette, rue de l'attache aux boeufs. La forme de gestion et des détails pratiques restent à définir : une gestion en coopérative, en association ? que des produits bio ? Une réunion est organisée le 20 novembre pour parler du projet. Un magasin uniquement de produits secs, pas de frais. Rappelons qu'en France, chaque seconde, ce sont 2 900 emballages qui sont utilisés (source : Ademe). 

S. B.

Réunion sur le projet d'épicerie vrac : le 20 novembre à 14h au local Au pied des marches 15 rue Robert, 42000 Saint-Étienne.
Contact : 04 77 41 74 93 / contact@rdd-asso.fr

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistet le 5 novembre 2015 - 11h31
des produits vracs - OK- en tant que célibataire, l emballage standard reste parfois ouvert jusqu'a etre éventé donc inutilisable...mais quelles sont les garanties d'un tel système quant au respect des normes sanitaires au fur et a mesure des manipulations de la clientèle ? de plus les personnels -surtout si la gestion est associative- seront ils suffisemment formés ? jean-paul

Signaler un abus

img_journalisteG le 2 novembre 2015 - 12h55
Ce serait une super nouvelle. Nous manquons beaucoup de commerces de qualité dans cette ville, où nous pouvons trouver des produits écologiques à prix abordables et en limitant notre consommation.

Signaler un abus