Bernard Mercier laisse son siège de proviseur au Lycée Simone Weil sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Bernard Mercier laisse son siège de proviseur au Lycée Simone Weil

Date : 13/07/2020
Partager

Après onze ans de présence à la tête du lycée public ponot, Bernard Mercier part à la retraite. Il confie les rênes de l’établissement à son successeur Yoanna Sauvan-Graindorge. 

Bernard Mercier a touché tous les niveaux de l’Éducation Nationale, de la Primaire à l’Université. Depuis 1983, date à laquelle il met un pied dans le service public en tant qu’enseignant au Lycée agricole de l’Ermitage, il ne cesse jusqu’en 2020 de parcourir les niveaux et les lycées de Haute-Loire. Après l’Hermitage, il intègre ensuite le Lycée Jean Monnet. Il est alors sollicité par son supérieur pour assurer les fonctions de chef de travaux. En 1999, il devient proviseur adjoint de ce même établissement scolaire. Deux années après, il réussit le concours de Chef d’établissement et se voit nommé proviseur au Lycée Blaise Pascal d’Ambert. En 2004, il dirige le Lycée Emmanuel Chabrier d’Yssingeaux. C’est en 2009, qu’il s’installe dans le siège de proviseur à Simone Weil au Puy-en-Velay, siège qu’il ne quittera plus jusqu’à son départ à la retraite en cette année 2020.

Une décennie pour inculquer l’autonomie à l’élève

"Je laisse ainsi à mon successeur, madame Yoanna Sauvan-Graindorge, un lycée prospère avec 1250 élèves à la rentrée, très demandé par les familles en raison de la qualité du service rendu dans tous les domaines, communique Bernard Mercier. Les résultats aux examens, Bac et BTS sont excellents et supérieurs aux moyennes académiques et nationales". D’après lui, ce qui fait la structure primordiale du Lycée Simone Weil est l’acquisition de l’autonomie pour l’élève. "Tout est mis en œuvre pour lui apprendre à acquérir cette capacité d’initiative et de responsabilité pour être l’acteur de son avenir et l’aider à ce projeter avec confiance vers la réussite dans l’enseignement supérieur".

Nicolas Defay

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...