Travaux / voiries

Barrage EDF de Grangent: les travaux débutent

Ce 25 janvier, conformément au planning prévu, le lac de Grangent a atteint le niveau souhaité par EDF pour commencer les travaux de l’Examen Technique Complet du barrage sur la Loire. Une baisse de 15 mètres du niveau d’eau a été réalisée.
Tous les 10 ans, conformément à la réglementation française, un Examen Technique Complet (ETC) du barrage est réalisé pour contrôler son état et s’assurer de son bon fonctionnement. Cet examen de sûreté porte en particulier sur les parties habituellement immergées. A cette occasion, un abaissement partiel du lac a été réalisé et des travaux de maintenance ont commencé. Une baisse de 15 mètres du niveau d’eau a été réalisée. La retenue conservera ce nouveau visage jusqu’au mois de mai prochain. Elle sera ensuite remontée progressivement. En réalisant cet examen et ces travaux, EDF investit plus de 3 millions d’euros sur le barrage de Grangent et fera intervenir de nombreuses entreprises. Au plus fort du chantier, le nombre d’intervenants sera de 50 personnes.

EDF rappelle que pendant toute la durée de l’opération (du 1er janvier au 1er juin 2012):
• l’accès aux terrains et ouvrages dénoyés est strictement interdit au public (risques de glissade et d’enlisement)
• la pêche est interdite de l’embouchure de la Semène jusqu’au barrage de Grangent
• la navigation est interdite sur le plan d’eau, à l’exception des embarcations mentionnées dans l’arrêté



Des travaux sur les vannes

Cette stabilisation du niveau d’eau permet d’amorcer la phase de travaux sur les 4 vannes "évacuateurs de crue".

En 1951, à la suite de nombreuses études le projet d’aménagement de la chute baptisée "Grangent" fut proposé à l’État par EDF. La construction s’est déroulée entre 1955 et 1958 et la mise en eau d’octobre 1957 à février 1958. Un barrage hydroélectrique fonctionne selon le principe d’un moulin : l’eau, retenue derrière le barrage, est amenée sur une turbine qui se met en rotation. La turbine entraîne un alternateur qui génère le courant électrique. Le transformateur élève ensuite la tension pour faciliter le transport de l’électricité sur de longues distances.

La 1ère vanne a déjà été ouverte et va être installée en position levée. Elle va ensuite être bâchée afin de la protéger et fera l’objet de diverses maintenances : changement de joints, décapage, remise en peinture… Les autres vannes seront préparées de la même façon dans les semaines à venir.

Des robots sous marins

Cette baisse est également l’occasion de procéder à l’auscultation des parties immergées (parement amont) afin de poursuivre l’Examen Technique Complet du barrage. Aujourd’hui, les progrès techniques permettent d’avoir recours à des solutions évitant, dans la plupart des cas, la vidange complète du lac qui est une solution lourde, contraignante, coûteuse et susceptible d'impacter l'environnement. Une partie habituellement immergée de Grangent sera ainsi observée à sec, tandis que la partie encore en eau sera contrôlée par des robots sous marins équipés de caméras.

Coupure de la RD 32

Conséquence de la forte activité sur le barrage, la Route Départementale 32 qui traverse la crête sera barrée du 2 janvier au 1er juin 2012. Pour des raisons de sécurité, l’accès sera refusé à tous les véhicules et à toutes les personnes extérieures au chantier.

Un dispositif d’information du public
Un espace d’accueil du public est aménagé en rive droite du barrage. A l’aide de maquettes et de panneaux d’information, une personne répondra aux questions sur le barrage, les travaux réalisés et l’énergie hydraulique en général. Cet espace d’accueil est ouvert de 10h à 12h et de 13h à 17h30, les mercredis, week-ends et jours fériés des périodes suivantes:
• du 11 au 29 janvier
• du 11 au 26 février
• du 7 avril au 30 mai
En dehors de ces périodes, des panneaux d’information seront consultables en rives droite et gauche.

Réagissez !

Voir les 5 commentaires   Déposer un commentaire

  • Anonyme - le 17 avril 2012 - 15h50 Signaler un abus
    Comme quoi, à lire les commentaires précédents, la production électrique nucléaire est bien plus intéressante....... Je rêve qu'un jour, les personnes arrêtent un peu de râler dans les commentaires des différents sites !

  • Anonyme - le 28 mars 2012 - 10h34 Signaler un abus
    Bonjour. tout le monde sait très bien que EDF a voulu économiser une vidange décennale et les boues toxiques se sont accumulées au point que vidanger maintenant serait une catastrophe écologique jusqu'a Nantes, d'ou l'impossibilité de vidanger complètement l''ouvrage aujourd'hui.

  • Anonyme - le 22 février 2012 - 09h09 Signaler un abus
    Il est facile d'accuser EDF. Ce n'est pas EDF qui a jeté des déchets toxique dans la retenue adressé vous plutôt à toutes les entreprises implanté le long de la Loire qui y déverse tout leur déchet. Et sachez qu'une vidange complète de la retenue à un impact non négligeable sur l'intégrité du barrage donc la visite par sous marin n'est pas du tout dû au boue toxique la plupart des visites décennale des barrages de France se font de cette manière alors qu'il n'ont pas tous des boues toxique

Voir les 5 commentaires   L'ajout de commentaires à un article n'est plus possible au delà de 30 jours.