Banque Alimentaire : 41 tonnes de produits collectés en 2018, et cette année ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Banque Alimentaire : 41 tonnes de produits collectés en 2018, et cette année ?

Date : 25/11/2019 | Mise à jour : 25/11/2019 17:06
Partager

Dans quelques jours aura lieu la 35e édition de la Grande collecte nationale des Banques Alimentaires. En Haute-Loire, près de 650 bénévoles seront présents dans les halls d'entrée de 70 magasins (grandes, moyennes et petites surfaces).

La 35e édition de la Grande collecte annuelle de la Banque Alimentaire se déroulera, en Haute-Loire comme partout en France, ces vendredi 29 et samedi 30 novembre, ainsi que dans certains magasins le dimanche 1er décembre au matin. L'an passé, l'opération avait permis à l'association altiligérienne de collecter 41 tonnes de produits alimentaires mais aussi d'hygiène. Un résultat que Jean-Marie Guérault, le président de la Banque Alimentaire de Haute-Loire, espère voir égaler, voire dépasser. "Nous ne devons pas rater cette grande collecte, c'est pour nous le point de départ de notre travail", commente-il.

"Entre 25 et 30% de nos besoins annuels"

Un travail qui s'articule autour de la générosité. Il y a bien sûr ces trois jours de collecte qui mobilisent sur le département quelque 650 bénévoles reconnaissables grâce à leur gilet orange. Ensuite, il y aura ces fourmilières qui se mettront en action dans les trois centres altiligériens de la Banque Alimentaire -- au Puy-en-Velay, à Paulhaguet ainsi qu'à Monistrol-sur-Loire -- pour trier, ranger et distribuer les 40 tonnes de produits espérées. "Ce qui représente entre 25 et 30% de nos besoins annuels", précise le président de la Banque Alimentaire de Haute-Loire. Des ressources importantes tandis que celles du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) qui a succédé en 2014 au Programme d'aide aux plus démunis, pourraient être amputées de moitié pour la période 2021-2027. Une inquiétude évoquée par Jean-Marc Lavergne, président du Restos du Coeur Haute-Loire et bien sûr partagée par Jean-Marie Guérault. "Ce serait pour nous un handicap. Si les FEAD ne sont pas là, il faudra que la collecte soit plus importante pour pouvoir suppléer cette perte."

>> A lire aussi : Soupe solidaire : une recette pour lutter contre le gaspillage alimentaire

5 000 personnes aidées, 320 000 repas servis

A l'année, ce sont environ 160 tonnes de produits qui sont collectées dont 70 proviennent du FEAD, 50 de la ramasse bihebdomadaire dans les différents magasins du département. Des agriculteurs font également ponctuellement des dons de fruits et légumes. 
La Banque Alimentaire de Haute-Loire les redistribue ensuite à une cinquantaine d'associations parmi lesquelles une grande majorité de centres communaux d'action sociale (CCAS), pour permettre d'aider 5 000 personnes et de servir 320 000 repas.

Stéphanie Marin

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteM le 27 novembre 2019 - 19h58
sans mettre en cause l'utilité de ces actions il est quand même triste de voir cette course aux toujours plus de collecte ce n'est pas rassurant pour notre société

Signaler un abus