Bac 2020 : les Altiligériens champions d’Auvergne sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Bac 2020 : les Altiligériens champions d’Auvergne

Date : 17/07/2020 | Mise à jour : 20/07/2020 06:27
Partager

La Haute-Loire affiche le meilleur taux de réussite au baccalauréat 2020 de l’académie, toutes filières confondues, avec 97,8% de candidats diplômés. Parmi eux, ce sont les élèves des lycées professionnels qui ont permis de creuser l’écart avec les autres départements d’Auvergne.

Basé exclusivement sur le contrôle continu des deux premiers trimestres en raison de l’annulation des épreuves finales en pleine crise sanitaire, le bac 2020 fait monter les statistiques en flèche. Après rattrapage, la Haute-Loire affiche le plus haut taux de réussite, tous baccalauréats confondus, avec 97,8% de candidats qui obtiennent leur diplôme.

Pour le baccalauréat général, les taux de réussite s’échelonnent entre 98% pour l’Allier et 99% pour le Cantal, en passant par la Haute-Loire (98,8%) et le Puy-de-Dôme (98,4%). Des résultats  homogènes entre les départements auvergnats.

> Consulter les résultats de tous les examens 2020 en Haute-Loire

Bac techno : la Haute-Loire en tête avant rattrapage, puis rattrapée

Le Cantal, qui affichait un taux de réussite au baccalauréat technologique inférieur à la Haute-Loire avant rattrapage, se place finalement devant (respectivement 99,2% et 97,8%). Avec seulement 1,5 points de moins, l’Allier et le Puy-de-Dôme ont les plus faibles taux de réussite (respectivement 96,5% et 96,4%). C’est par ailleurs dans le Puy-de-Dôme que les bacheliers sont les plus nombreux : la moitié des bacheliers de l’académie ont passé leur baccalauréat dans le Puy-de-Dôme.

Avec 95%, la Haute-Loire obtient le taux de réussite le plus élevé dans la voie professionnelle. Elle est suivie par le Cantal (92,3%) puis le Puy-de-Dôme (91,3%). L’Allier est un peu plus en retrait avec un taux de réussite de 88%. C’est donc dans cette filière que les résultats sont les plus hétérogènes. On avait d’ailleurs pu constater, au tout début du retour en classe sur la base du volontariat, que les lycées professionnels vu leurs élèves revenir massivement en Haute-Loire. Certains affichaient même 100 % de retours début juin comme au lycée Auguste Eymard à Espaly Saint-Marcel.

> Lire aussi : Haute-Loire : retour en force dans les filières professionnelles (04/06/2020)

Entre 2014 et 2019, des taux de réussite stables

Si ce « bac Covid » voit les taux de réussite monter en flèche, le propos généralement entendu selon lequel le bac est « bradé » de nos jours est contredit les années précédentes. Si le rectorat reconnaît que depuis 2011, le taux de réussite aux baccalauréats général et technologique a augmenté de 9,7 points, il souligne que, depuis 2014, la tendance est à une relative stabilité, avec des fluctuations annuelles généralement inférieures à 1 point. L’amplitude de ces fluctuations est un peu plus importante pour la voie technologique. A la session 2020, le taux de réussite aux baccalauréats général et technologique est en hausse (respectivement +5,9 et +8,1 points).

Comme d’habitude, les filles réussissent en général mieux que les garçons tous baccalauréats confondus : 97,8% au niveau académique contre 94,6% pour les garçons. Cet écart est le plus marqué pour le baccalauréat professionnel (5,2 points). Dans la série ES, l’écart est également très en faveur des filles (3,2 points), tout comme dans les séries technologiques STL (sciences et technologie de laboratoire) avec 3,8 points et ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) avec 3,4 points.

En termes d’âge, si le gros des troupes a 18 ou 19 ans, le rectorat remarque que la catégorie des élèves de 17 ans et moins performe mieux que les autres. « De manière générale, l’avance scolaire augmente le taux de réussite », constate l’organe régional de l’Education nationale.

> Lire notre reportage le jour des résultats du bac, 1er groupe, au lycée Simone Weil du Puy


Le taux de mentions en hausse de près de 10 points

A l’instar des taux de réussite, la proportion de mentions parmi les admis, tous baccalauréats confondus, est en hausse par rapport à la session 2019 (passant de 55,5% à 65% au plan académique). 68,6% des admis au baccalauréat général et 52,2% des admis au baccalauréat technologique obtiennent une mention. Par rapport à 2019, la proportion de bacheliers avec mention augmente dans les trois filières générale, technologique et professionnelle, respectivement de 9,6 points, 6,2 points et 11,9 points. Toutes filières confondues, la proportion de bacheliers avec une mention « bien » ou « très bien » est de 30,5% des admis. Cette proportion est bien plus élevée dans la voie générale (36,7%) que dans les voies technologique et professionnelle (respectivement 16,9% et 27,0%).

Vendredi 10 juillet, à la mi-journée, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a rencontré les bacheliers de Haute-Loire ayant obtenu la mention Très bien ou plus au café Le Central, place Michelet.

500 euros de Bourse au mérite

D’ailleurs, si vous avez 16/20 ou plus de moyenne, vous pouvez demander la bourse au mérite de 500 euros sur le site de la Région Auvergne Rhône-Alpes jusqu’au 31 octobre. Cette aide est aussi valable pour les apprentis. L’an dernier, 6 467 lycéens et apprentis ont ainsi pu bénéficier de ce dispositif à la travers la Région. A cela s’ajoutent les élèves ayant décroché une « Bourse au mérite + » pour avoir fait preuve d’une persévérance particulière ou ayant accompli un travail assidu et reconnu. Parmi les critères d’attribution, l’abnégation, le courage de faire face à la maladie ou au handicap, ou encore l’implication dans la vie de l’établissement. Les candidats sont proposés sur recommandation du chef d’établissement, et chaque dossier est examiné par un jury. L’an passé, ce sont 208 lycéens qui ont bénéficié de cette aide individuelle d’un montant de 500 euros.




 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire