Au printemps, le virus ne prend pas de vacances sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Au printemps, le virus ne prend pas de vacances

Date : 07/04/2020
Partager

"L’arrivée des beaux jours, le changement d’heure récent, et le début des vacances scolaires sont propices aux activités en extérieur, notamment de loisirs. Pour autant, dans le contexte actuel, il est rappelé que quitter son domicile en dehors des cas dérogatoires prévus par la loi est interdit, le confinement étant la règle", met en garde la préfecture de Haute-Loire. 

Les forces de l’ordre sont ainsi mobilisées de manière accrue en Haute-Loire, afin de s’assurer que les déplacements de chacun respectent ces règles, mais aussi afin d’empêcher d’éventuelles arrivées de populations urbaines désireuses de séjourner dans une location ou une résidence secondaire en milieu rural.
Le ministre de l’Intérieur a demandé aux préfets d’examiner, en lien étroit avec les maires, la nécessité, face à des signes de laisser-aller, de durcir les mesures de confinement dans les territoires où ces règles viendraient à être contournées.

Possibilité de limiter la pratique sportive

Ainsi, et si cela s’avère nécessaire, les préfets pourront prendre des mesures comme la limitation de la pratique sportive individuelle pour assurer le strict respect du confinement et garantir l’efficacité de la lutte contre le Covid-19.
Les déplacements pour se rendre au travail, lorsque le télétravail n’est pas possible, ne sont bien entendu pas interrompus. Chaque salarié concerné doit pouvoir continuer à travailler dans le strict respect des gestes barrières et des mesures de prophylaxie mises en place par son employeur.

Chacun à son niveau doit contribuer à lutter contre la propagation du virus en respectant ces gestes simples mais indispensables. Limiter ses contacts au seul strict nécessaire, c’est sauver des vies.

- Information issue d'un communiqué de presse de la préfecture de Haute-Loire -

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteHC le 7 avril 2020 - 18h54
c'est bien la mentalité française de tricher. Chercher des combines pour sortir. Pourtant c'est une question de santé publique. Les radars, l'alcool au volant, les stupéfiants, c'est interdit, c'est réprimé et bien il faut transgresser les conseils.

Signaler un abus