A45: la ministre va trancher d'ici la fin de l'année 2017 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

A45: la ministre va trancher d'ici la fin de l'année 2017

Date : 11/10/2017 | Mise à jour : 12/10/2017 06:26
Partager

Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole, maire de Saint-Etienne, Bernard Bonne, Président du conseil départemental de la Loire, et Dino Cinieri, conseiller spécial représentant Laurent Wauquiez, président du conseil régional Auvergne Rhône Alpes ont été reçu ce mercredi à Paris par la ministre des Transports (photo).

Il ressort de cet entretien "que la pause dans les constructions de nouvelles infrastructures annoncée début juillet par le Président de la République ne veut pas pour autant dire une remise en cause de ces projets", écrivent les 3 élus reçus ce mercredi à Paris. La ministre aurait également indiqué "qu’elle comprenait toute la nécessité d’une amélioration de la desserte autoroutière entre Lyon et Saint-Etienne et que cette amélioration ne peut s’envisager que par la construction d’une nouvelle infrastructure". Elisabeth Borne aurait, par ailleurs, "mis en avant l’attitude irresponsable du précédent gouvernement qui a engagé l’État sur des projets dont le volume financier est bien supérieur aux capacités budgétaires qu’il peut assumer, et a compris notre sentiment de trahison".

La ministre a conclu qu’elle présenterait au parlement une loi de programmation d’ici la fin de l’année 2017 dans laquelle figureront les investissements, et donc les opérations, qui seront retenus par l’Etat.

Cependant, la ministre a émis "les plus grandes réserves" sur les conditions de l'arrivée de cette autoroute dans l'agglomération lyonnaise, a relevé pour sa part dans un communiqué la Métropole de Lyon, dont le président David Kimelfeld participait à cette réunion aux côtés des élus reçus ce mercredi.

Mais "si les déclarations de madame Borne nous semblent aller dans le bon sens, il n’en demeure pas moins qu’elles ne sont pas rassurantes sur la volonté de l’État de voir aboutir l’A45 dans la mesure où l’hypothèque financière du projet n’est pas levée et qu’un texte législatif devra intervenir..." terminent messieurs Perdriau, Bonne et Cinieri.

  • Ce jeudi, les élus de la Loire et du Rhône opposés à l'A45 seront reçus à leur tour par la ministre des Transports

De son côté, le président du département du Rhône a réaffirmé ce mercredi qu'il ne participerait pas au financement de l'A45 (alors que la Région, le Département de la Loire, et Saint-Etienne Métropole pourraient y participer avec l'Etat à hauteur de 790 millions sur un coût total évalué à 1,2 milliard d'euros).

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteB le 12 octobre 2017 - 09h17
Il est heureux que des élus se prononcent contre ce projet, mais les médias n'ont hélas guère parlé d'eux, consacrant en général leurs pages aux partisans de cette autoroute. Alors j'ose espérer que Zoomdici nous donnera aussi le compte rendu de la rencontre entre la ministre et les opposants…

Signaler un abus