A45: la déclaration finale de la ministre des Transports sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

A45: la déclaration finale de la ministre des Transports

Date : 12/10/2017
Partager

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a tenu, ces 11 et 12 octobre, une série de réunions avec des élus de la Loire et du Rhône concernés par le projet d’autoroute payante A45, entre Saint-Etienne et Lyon, afin de recueillir l’ensemble des points de vue et d’échanger sur les attentes et problématiques de ce dossier.

La ministre a fait part aux élus et collectivités de "sa détermination à améliorer concrètement l’offre de transports pour les habitants de ce territoire, en apportant les solutions les plus adaptées à leurs besoins". Les différents échanges ont également permis de "confirmer à la fois les fortes attentes que représente ce projet pour un certain nombre d’élus et de collectivités depuis plusieurs décennies, mais aussi les inquiétudes et oppositions qu’il suscite pour d’autres, s’agissant notamment des questions relatives au débouché de l’A45 dans l’agglomération lyonnaise, les besoins d’examen des alternatives routières et ferroviaires au projet, ou encore son impact sur les territoires traversés, en particulier aux plans agricole et environnemental", explique un communiqué du ministère qui souligne que "le travail de réflexion doit désormais se poursuivre dans le cadre du Conseil d’orientation des infrastructures puis de l’examen de la loi de programmation".

Début 2018, une réponse définitive

La loi de programmation et de financement des infrastructures, qui sera examinée au Parlement début 2018, fixera les investissements à réaliser sur le quinquennat, "en équilibrant les dépenses et les ressources". Ce texte inédit constituera la 1ère loi de programmation en matière d’infrastructures de transports. Le projet de l'A45 sera alors programmé ou pas.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistetS le 12 octobre 2017 - 21h18
Que d'argent gaspillé pour des études, des réunions, des conférences, etc pour un projet complètement dépassé. A l'heure où la maire de Paris annonce la fin des véhicules à essence dans Paris pour 2030, certains (qui ont vraiment un train de retard) se battent pour une autoroute inutile, polluante, bruyante et destructrice de terres agricoles. Pour ma part, j'ai plus envie de pouvoir continuer à manger, et pour ça il faut des terres à cultiver, que de me déplacer.

Signaler un abus