80 personnes ont marché pour le climat à Yssingeaux sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

80 personnes ont marché pour le climat à Yssingeaux

Date : 22/09/2019 | Mise à jour : 23/09/2019 08:25
Partager

A l'heure où les défenseurs du climat se sont rassemblés samedi au Puy-en-Velay, petits et grands se sont également mobilisés dans la cité des cinq coqs.

C'est en fin de matinée qu'une marche pour le climat a été organisée par la toute nouvelle association yssingelaise Colibr'Yss, co-présidée par Laura Arrighi et Nathalie Arsac-Delaigue.

"Eveiller les consciences"

Au départ de la place de la Victoire ce samedi 21 septembre 2019, 80 personnes, toutes générations confondues, ont défilé à travers la ville en empruntant les passages piétons, "pour que les automobilistes puissent ralentir et lire nos pancartes", précise Nathalie Arsac-Delaigue. Le cortège a fait également une halte devant la sous-préfecture. "Ce qu'on veut, c'est faire réagir, éveiller les consciences, alerter à la fois les populations et les politiques sur le caractère urgent de la dégradation de la planète et de la disparition de la biodiversité", explique Laura Arrighi.

Comment agir concrètement en tant que citoyen ?

Pour Laurence, une sympathisante de 29 ans, "il est urgent de lutter contre le réchauffement climatique et de sauver la forêt amazonnienne. Il y a trop de plastique au fond des océans. Les lobbys ont pris trop de pouvoir. Ce sont nous, citoyens, par nos changements de comportements, qui pourront sauver la planète." Et si on demande aux responsables de l'association comment s'impliquer concrètement en tant que citoyen, Laura répond : " On peut acheter des produits en vrac, apporter ses sacs au magasin et les réutiliser à volonté, amener ses boîtes à fromage chez les commerçants, ses boîtes à oeufs, utiliser les produits comme le faisaient nos grands-parents, comme les couches culottes lavables, laver sa maison avec du vinaigre blanc, se laver les cheveux avec du savon solide, cuisiner maison, faire ses conserves, acheter local évidemment, ou encore éviter le sur-emballage."

> CARTE: Où faire ses achats en vrac en Haute-Loire ?

Recycler les vêtements aussi

"Y'a plein d'alternatives possibles", poursuit la jeune femme. "Au départ, ça représente un petit investissement, mais après ça devient vite rentable et surtout c'est économique et écologique. On peut acheter ses vêtements d'occasion. Le marché de la mode, c'est vraiment l'un des marchés les plus polluants au monde, on met nos habits pendant six mois, ou on les garde dans les placards pendant des années sans les remettre, ça ne sert à rien, autant les recycler."

Des abeilles désorientées par le climat

Quant au changement climatique, Pascal, apiculteur de loisir à Beaux, relate : "les abeilles ont beaucoup souffert cette année. En mai à cause du froid et en juillet à cause de la canicule. C'est la première fois depuis trente ans qu'il a fallu les nourrir en mai alors que c'est le mois où il y a le plus de fleurs. On voit bien les effets du réchauffement climatique. On a beaucoup plus d'écarts. Tout est décalé, chamboulé. Et les pesticides n'arrangent rien. Les maires qui prennent des arrêtés contre ça, c'est bien. Les solutions existent mais cela ne plaît pas à tout le monde, notamment les lobbys. Je suis convaincu qu'on peut se développer autrement que par cette mentalité d'hypercroissance."

"Plus de plastiques que de poissons dans les océans d'ici 2050"

Nathalie, elle, avertit : "à un moment, il faut arrêter de nier les choses. Les scientifiques préviennent que l'augmentation de la  température devrait être de 7°C d'ici 2100, qu'il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans d'ici 2050. On veut sensibiliser la population et le gouvernement à prendre les bonnes décisions pour respecter l'environnement et la planète."
Et si les adultes revendiquaient clairement leurs motivations, les plus jeunes ont eu aussi leur mot à dire, comme Clément, 9 ans, qui clame, pancarte à bout de bras : "on ne veut plus de la pollution", ou Dany, 11 ans, pour qui : "il faut sauver la nature et vite."

Une Frip Troc Party en projet

A la fin du parcours, les organisatrices ont appelé les participants à former une ronde et à scander en choeur "plus fort pour le climat". Elles leur ont donné rendez-vous dans deux mois pour une nouvelle marche. Elles projettent également d'organiser une "Frip Troc Party" fin novembre à la salle de la Coupe du monde à Yssingeaux, "une façon de contrer un peu le Black Friday habituel", conclut Laura Arrighi.


M-A.B.






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 23 septembre 2019 - 19h12
@L, vous proposez quoi ?

Signaler un abus

img_journalisteT le 23 septembre 2019 - 17h22
Avez t ils ou elles le smartphone dernier cri dans leurs poches ? Certains, il n'y a pas de doute !

Signaler un abus

img_journalisteL le 23 septembre 2019 - 10h55
L : Certes il faut se mobiliser pour la planète, mais ce défilé en ville, bien entendu hors GJ, a occasionné quelques bouchons et forts ralentissements avant midi et les voitures arrêtées moteur en marche....pas bon pour la planète!!!!

Signaler un abus