388 foyers de Haute-Loire privés d'électricité sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

388 foyers de Haute-Loire privés d'électricité

Date : 15/11/2019 | Mise à jour : 15/11/2019 14:21
Partager

MAJ 12h. Les communes encore touchées sont Grazac, Saint-Georges Lagricol et Le Monastier.
Prudence si vous devez prendre la route en soirée, la chaussée risque d’être glissante en raison du regel.

Le point Enedis Grand Velay à 12h :

Une centaine de foyers ont retrouvé l’électricité au cours de la matinée en Haute-Loire.
Il en reste, désormais, 388, notamment à Grazac, Saint-Georges Lagricol et au Monastier.
L’alimentation est donc rétablie au Chambon, à Chenereilles et à Rauret.
A Tence, 294 foyers n’ont pas d’électricité ce midi mais ce n’est probablement pas dû à la tempête de neige. Il s’agirait plutôt de travaux sur le réseau ou d’un incident survenu ce matin.

Le point Enedis Grand Velay à 9h30 :

Dans la nuit de jeudi à vendredi, sept transformateurs sont tombés en Haute-Loire. Jusqu'à 700 foyers ont été privés d'électricité. En une heure, ils ont été réduits à 489.
La zone la plus touchée est celle du Chambon-sur-Lignon où 259 clients n'ont pas de courant ce vendredi matin. Car là-bas, c'est le transformateur d'une ligne moyenne tension qui est tombé.
Par-ci par-là, des lignes basse tension sont touchées par des chutes d'arbres ou de poteaux électriques. C'est le cas à Rauret où 99 clients sont concernés, à Grazac (40 clients), à Chenereilles (39) au Monastier (29), ou encore à Saint-Georges Lagricol (19).
Sur chacune de ces pannes, une équipe Enedis est partie sur le terrain à 8h15, après la phase de diagnostique qui avait débuté à 7h.

Combien de temps faudra-t-il pour rétablir l'alimentation ? "Difficile à dire, répond Nathalie Castex, déléguée territoriale Enedis Grand Velay, pour la zone du Chambon cela dépendra de l'état des lignes basse tension car tant que l'on n'a pas réparé la ligne moyenne tension, on ne peut pas diagnostiquer les plus petites qui en dépendent".
Quant aux autres communes touchées, "il faut le temps de faire venir un élargueur en cas d'arbre tombé sur la ligne par exemple".

Des renforts envoyés hors département

Pour autant les interventions en Haute-Loire ne devraient pas poser d'énormes problèmes. Rien à voir avec la crise en cours en Ardèche, dans la Drôme et sur le bassin rhôdanien. Là-bas, ce sont 320 000 cient sont privés d'électricité ce vendredi matin. D'ailleurs, une équipe de 24 techniciens d'Enedis Auvergne, dont quatre de Haute-Loire, est partie à 10h ce matin pour prêter main forte.
Un autre départ est prévu dimanche soir ou lundi matin avec, à peu près, le même nombre de personnels.

"Les investissements ont payé"


En comparaisons des départements voisins, Nathalie Castex se réjouit que la Haute-Loire ait été moins impactée : "Nous étions en alerte depuis ce jeudi après-midi et malgré une neige très lourde, on s'en sort pas mal; c'est la preuve que les investissements que nous avons réalisés depuis 2011 ont payé."

Annabel Walker


Depuis ce jeudi soir, les pompiers n'ont eu à intervenir que sur des accidents n'ayant entraîné que des blessures légères malgré la neige.

Episode neigeux du 15 novembre 2019 Point de situation à 8h25 par la préfecture de la Haute-Loire :
Le ramassage scolaire et les poids lourds sont à nouveau autorisés sur les nationales en Haute-Loire.

Point circulation

Le retour à la normale se fait depuis cette nuit sur les axes routiers. Sur la RN88 et la RN102, pas de difficultés à signaler, seules quelques plaques de neige résiduelles persistent sur la chaussée. Des équipes de la DIR Massif Central, de la gendarmerie, de la police nationale et du service départemental d’incendie et de secours patrouillent sur l’ensemble du réseau depuis le début du phénomène neigeux. Les agents de déneigement (nationaux, départementaux et communaux) sont à pied d’œuvre pour limiter la gène occasionnée par la neige tombée depuis le début de l’épisode.
Il est mis fin aux interdictions de circulation sur la RN88 des poids-lourds et des transports scolaires dès ce matin 8h entre Le Puy-En-Velay et Saint-Etienne, ainsi que sur la RN 102 entre Le Puy-En-Velay et Clermont-Ferrand. Cette interdiction est levée à partir de 9h entre Le Puy-en-Velay et la limite du département de l’Ardèche sur la RN 88 et la RN 102."

> Consulter l'état des routes en temps réels sur les départementales

> Consulter l'état des routes en temps réel sur les nationales

> Voir les images des webcam en direct sur les nationales


Point météo pour la journée et la nuit prochaine :

Le département de la Haute-Loire est placé en vigilance jaune neige-verglas jusqu’à ce vendredi matin 9h. La perturbation s’évacue vers l’Est. Les nuages présents en début de journée laissent peu à peu plus de place au soleil. Les éclaircies sont belles l'après-midi. Les températures sur le relief sont comprises entre 2 et 4 degrés, et de 7 à 9 degrés dans les plaines et les vallées. Les éclaircies, larges en début de nuit, se font plus timides. Au fil des heures, les nuages l'emportent. Les températures seront comprises entre -6 et -3 degrés. Prudence si vous devez prendre la route en soirée, la chaussée risque d’être glissante en raison du regel.

Ailleurs :

14 cm sur les pistes de l'aéroport de Lyon, 10 cm en plein cœur de Saint Etienne ou Valence... ça semble tôt pour la saison.
Comme prévu, la neige tombée ce jeudi 14 novembre 2019 a provoqué une belle pagaille dans un large quart Sud Est de la France. Des routes, des autoroutes sont restées fermées toute la nuit avec les traditionnelles images de naufragés bloqués dans leur voiture ou leur camion. Le trafic SNCF a été interrompu autour de Grenoble. A 6h40, les axes Le Puy-St-Étienne-Lyon, Roanne-Lyon, Grenoble-Lyon, Roanne-St-Étienne-Montbrison étaient fermés jusqu'à nouvel ordre (renseignements sur le compte Twitter @SNCFTERAURA et sur le site internet www.sncf.com).

Un drame enfin, un homme est mort pris au piège par la chute d’un arbre sous le poids de la poudreuse en Isère.






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistepp le 15 novembre 2019 - 16h19
On entend la même antienne tous les hivers . Faudra - t il attendre un siècle pour voir les lignes enterrées ?

Signaler un abus