151 commerces supplémentaires à Saint-Étienne en 2 ans sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

151 commerces supplémentaires à Saint-Étienne en 2 ans

Date : 13/03/2018
Partager

La chambre de de commerce et d'industrie Lyon Métropole/Saint-Étienne/Roanne vient de communiquer les derniers chiffres sur les créations et radiations du registre du tribunal de commerce.

Il y a aujourd'hui 3 828 commerces à Saint-Étienne contre 3 677 en 2015 et 3 549 en 2013. Sur les 2 dernières années ce sont quelque 151 magasins supplémentaires qui ont ouvert leur porte.

"Il s'agit désormais d'une tendance structurelle, le solde étant positif depuis 3 ans", se réjouit le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau. "Mis en perspective, le nombre de commerces, de 2009 à 2013, a diminué de 9 %, passant de 3906 à 3549. Il a, en revanche, augmenté de 8 %, depuis 2014, progressant de 3 549 à 3 828". Mais on a pas encore atteint les 3 906 commerces de 2009 à Saint-Etienne.

Dans un contexte difficile où toutes les villes, petites, moyennes ou grandes, doivent lutter et trouver les solutions adéquates au développement de l'attractivité commerciale, "Saint-Étienne a recouvré un dynamisme manifeste grâce à une détermination et un volontarisme sans faille au quotidien de l'équipe municipale", estime le maire qui annonce de nouvelles actions au service du commerce dans les prochaines semaines. 

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistepp le 13 mars 2018 - 15h40
Quant aux commerces de haut de gamme ,on en voit guère s'ouvrir .

Signaler un abus

img_journalisteB le 13 mars 2018 - 09h40
Ah bon ? En tant que Stéphanois, je remarque plus les fermetures de magasins que les ouvertures, désolé. Et ce n'est pas du mauvais esprit. De quel type de commerce parle-t-on ? Des ongleries, des snacks, des barbiers ? Dans ce cas, on voit effectivement fleurir de telles enseignes. En revanche, celles de prêt-à-porter ou même les commerces de bouche (primeurs, poissonneries, boucheries, etc.) deviennent plus rares. Sauf si l'on compte les centres commerciaux qui défigurent la périphérie…

Signaler un abus