100M d'€ dédiés au patrimoine : un plan en faveur des petites et moyennes communes sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

100M d'€ dédiés au patrimoine : un plan en faveur des petites et moyennes communes

Date : 08/11/2018 | Mise à jour : 08/11/2018 17:00
Partager

100 millions d'euros exclusivement dédiés au patrimoine. L'annonce n'est pas nouvelle. Mais la visite en Haute-Loire de Catherine Pacoret, conseillère déléguée au Patrimoine à la Région, ce jeudi 8 novembre 2018, a malgré tout créé l'événement.

La préservation du patrimoine devient un sujet de grande ampleur dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, évalué à 100 millions d'euros. Cette même enveloppe avait été proposée au mois de septembre à Stéphane Bern, initiateur du Loto du patrimoine (missionné par le président Macron). Offre déclinée par l'animateur de télévision et de radio. Qu'à cela ne tienne, la Région investira sur son territoire notamment à travers un plan de préservation du patrimoine. "Nous avons une enveloppe de 100 millions sur la durée du mandat. Cet investissement est possible parce que nous avons fait des économies par ailleurs sur le fonctionnement", précise Catherine Pacoret, conseillère déléguée au Patrimoine à la Région.

La patrimoine, l'un des axes forts de la politique culturelle de la Région



L'investissement est conséquent, mais est-il rentable ? "Conserver le patrimoine, c’est notre histoire, alors est-ce que c’est rentable ? Est-ce que ça se quantifie ? Je ne pense pas. Après quand vous rénovez un bâtiment forcément vous l’ouvrez au public, et quand vous l’ouvrez au public, vous créez un flux et des retombées économiques autour", lance Catherine Pacoret. Cette logique n'est pas vraie partout et cela se vérifie lorsque l'entrée des monuments est payante. En se référant au bilan de la saison touristique en Haute-Loire présenté le 26 octobre dernier, certains sites patrimoniaux, dont La Statue Notre-Dame-de-France ou encore le Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe, ont souffert d'une baisse de fréquentation de 10% et plus.

Comment ces 100 millions d'euros vont-ils être répartis ?

L'Auvergne-Rhône-Alpes compte 4 650 monuments inscrits ou classés, plusieurs sites historiques ou bâtiments remarquables, six sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et 140 disposent du label « Musée de France ». Ce à quoi il faut ajouter le patrimoine des privés. Alors comment vont être distribués ces 100 millions d'euros ? Comment trouver l'équilibre entre les différents territoires de la région ? "Ce sont aux communes, aux structures intercommunales ou aux propriétaires privés de s'adresser à nous et de nous envoyer leur projet. On ne peut pas créer des projets là où il n'y en a pas", répond la conseillère déléguée au Patrimoine.

Stéphanie Marin 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire