10 M€ de la Région pour l'Agglo du Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

10 M€ de la Région pour l'Agglo du Puy

Date : 21/09/2020 | Mise à jour : 23/09/2020 08:26
Partager

C'est dans le cadre du plan de relance que cette enveloppe est attribuée, avec l'objectif de "protéger ou développer un millier d'emploi sur le territoire". La commande publique, le secteur industriel et l'économie de proximité sont les priorités.

"On sait que la crise va venir, qu'elle aura forcément un impact et je ne veux pas attendre que ce soit difficile pour agir", explique en aparté le Président du Conseil Régional Laurent Wauquiez, au terme d'une réunion de plus de deux heures avec l'ensemble des élus de l'agglomération du Puy, ainsi que de nombreux acteurs économiques du territoire. "Même si on l'amortit, même s'il sera moins intense ici que dans d'autres territoires, il va y avoir un choc. Il faut continuer à être offensif pour traverser la crise par le haut", ajoute-t-il.
La réunion, qui s'est tenue samedi après-midi au Palais des Congrès et des Spectacles de Vals-près-le-Puy, avait pour objectif de dessiner les principaux axes sur lesquels la Région va accompagner les communes et entrepreneurs de l'Agglo pour faire face à la crise économique, que tout le monde voit émerger en écho à la crise sanitaire.

"Pour que 2021 soit l'année du boom économique en Haute-Loire"

En préambule, après un mot d'accueil du maire de Vals-près-le-Puy, qui a précisé que ce n'était "pas Vals-sous-le-Puy", le Président de l'Agglo Michel Joubert a dressé les louanges du Conseil Régional et de son Président : "pour nous, c'est un lieu commun car depuis 2015, la Région est de loin notre principal partenaire financier", citant, dernier exemple en date, le projet de 2x2 voies entre Yssingeaux et le Puy et les 225 M€ d'investissement, hors compétence, de la Région. L'occasion aussi d'une comparaison, peu flatteuse, avec l'ancienne mandature du Conseil Régional d'Auvergne, qui "apportait des aides très parcimonieuses".
Pour Michel Joubert, ces nouveaux engagements de la Région "vont nous permettre de poser des dossiers très rapidement, pour que 2021 soit l'année du boom économique en Haute-Loire".Une prophétie optimiste qui s'appuie sur l'embellie touristique du territoire cet été, avec une hausse de fréquentation de 75 % à la cascade de la Beaume par exemple, et qu'il justifie par le fait que "la Haute-Loire, peu impactée par la Covid, est un havre de paix".

Commande publique : un "fonds de relance immédiat" pour des projets à sortir avant juin prochain

Le premier étage de la fusée concerne donc la commande publique. Mise à mal en 2019 à quelques mois des municipales, elle a ensuite été freinée par l'épidémie et dès mars prochain, se profilent les élections régionales et départementales. Au point qu'il a été débattu, à un moment, de revoir tout le calendrier électoral pour ne pas trop affaiblir cette commande publique. La Région ne veut pas attendre et lance un "fonds de relance immédiat" pour que les petites communes de l'agglomération du Puy puissent rapidement sortir des projets, avant juin 2021.
L'enveloppe allouée dépasse le million d'euros et les subventions devraient aller de 3 000 à 100 000 €, en fonction des projets, avec des aides à hauteur de 50 % des projets.
Laurent Wauquiez a cependant exigé des conditions auprès des élus : d'abord, il faut "employer des artisans locaux pour redonner de l'activité à nos maçons, à nos plaquistes, à nos électriciens, à nos charpentiers, etc.". Les maires sont invités à présenter deux projets et la Région en sélectionnera un ; "il faut des projets bien identifiés, faciles et rapides", a-t-il ajouté. Notons enfin que les projets plus structurants ne sont pas oubliés mais il viendront après juin 2021 et une enveloppe de 3,5M€ y sera consacrée, avec deux contrats ambition par mandat, pour des projets à sortir dans les trois ou quatre ans.

Industrie : relocaliser pour conforter l'emploi

Quelles seront les aides pour le secteur industriel ?

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur tablette ou smartphone)


Commerce de proximité

Le troisième volet d'aides concerne le commerce de proximité et le Président Laurent Wauquiez s'appuie sur son bilan, puisque les aides débloquées ce printemps pour le secteur de la restauration et du tourisme ont permis de sortir 120 dossiers. Plusieurs acteurs économiques du territoire étaient appelés à témoigner en ce sens, comme par exemple Fanny Pascal, porteuse du projet Alti Arena, ce nouveau parc de loisirs multi-activités d'intérieur unique en Auvergne Rhône-Alpes, qui a bénéficié de 20 000 € de prêt à taux zéro, ou le gérant du restaurant le Bateau Ivre, qui déclare : "ça met du beuure dans les épinards, mais les subventions ne remplacent pas le client".
Pour le chef de file de l'exécutif régional, ce dispositif est "beaucoup mieux que le PGE (ndlr : prêt garanti part l'État), qui a des taux d'intérêt de 2 ou 3 % et qu'il faut rembourser dès 2021 alors que nous, c'est un prêt à taux zéro, avec un différé de remboursement de deux ans, puis un crédit sur cinq ans". Un autre entrepreneur, ayant bénéficié de 100 000 € à taux zéro, en plus d'un emprunt couplé au PGE, déclare : "c'est une grosse bouffée d'air pour notre trésorerie, ça nous permet de maintenir les emplois et d'envisager l'avenir avec optimisme". 
Cette fois, les aides directes à l'investissement s'adresseront à tous les commerces et artisans, mais aussi les associations, avec des enveloppes allant de 2 000 à 10 000 € pour accompagner leurs projets ; "ça peut concerner des aides pour des minibus pour des associations sportives par exemple, parce que c'est un budget qui peut être important pour elles, ça peut concerner des associations culturelles ou encore de petits commerces de proximité", conclut-il.

Un plan de relance qui en appelle un autre ?

Ce plan de relance s'ajoute aux aides déjà distribuées pendant le confinement. Est-ce que ça signifie que la collectivité devra à nouveau mettre la main à la poche dans les mois à venir et est-ce que ce sera suffisant pour sauver l'économie ?

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur tablette ou smartphone)


Maxime Pitavy




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteC le 24 septembre 2020 - 14h21
Je viens de m'installer dans la région car je trouve que ces dernières années elle s'est beaucoup développée ; il n'y a pas de miracle : les enveloppes arrivent enfin!!! ( de la région, merci Monsieur Wauquier ). Ce qui manque ,C'est developper l'accessibilité : Lyon / Le Puy en 1heure en train ( Paris/Le Puy, 3h). Là on verra vraiment du changement . Les Ponots pour la grande majorité ne veulent plus vivre avec 2 chèvres et 3 moutons. On peut être progressiste tout en protégeant l'enviro.

Signaler un abus

img_journalistem le 24 septembre 2020 - 11h49
La région a-t-elle oublié de fournir un masque à Messieurs Joubert et Duplomb ou de les informer que nous étions en pleine épidémie !!! si LW ne leur dit pas, ils ne peuvent pas savoir, les pauvres !

Signaler un abus

img_journalisteM le 24 septembre 2020 - 06h41
SVP trouvez des credits pour offrir un masque a JOUBERT ET DUPLOMB 2 beaux exemples !!!! tellement attirés par l'objectif qu'ils en oublient les principales règles

Signaler un abus