"Nous sommes pour les 32 heures de travail hebdomadaires" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

"Nous sommes pour les 32 heures de travail hebdomadaires"

Date : 26/06/2014 | Mise à jour : 28/06/2014 15:31
Partager

Une antenne du Collectif Roosevelt est ouverte dans la Loire depuis le début de l'année. Ce jeudi, nous avons rencontré l'un des fondateurs de ce groupe de citoyens né en 2012. La veille, il organisait une conférence sur le rôle des banques dans la crise.

Bernard Arnaud est co-référent pour le département de la Loire. Il a fondé avec 6 personnes le collectif ligérien de ce mouvement créé notamment par Stéphane Hessel et Edgar Morin. 50 antennes ont ouvert ces derniers mois dans le pays. 

Vous vous présentez comme un collectif ni politisé, ni apolitique...

"Nous sommes avant tout un mouvement de citoyens, constitué de personnes principalement de gauche, de toutes les sensibilités de la gauche. Nous considérons que la politique concerne tous les citoyens, c'est une question trop importante pour la laisser aux mains des politiques professionnels..."

Comment le collectif ligérien est-il né, en janvier dernier ?

"Nous avons formé une assemblée générale, suite au lancement de la signature des "15 propositions" du Collectif au niveau national. Nous avons reçu 1 000 signatures dans la Loire. 700 personnes ont tenu à être informées de la suite pour la structure. Aujourd'hui, 54 membres animent les actions que nous proposons pour défendre nos idées". 

Justement, vos idées tournent principalement autour d'une réforme du système de la finance et des banques...

"6 des 15 propositions concernent ce sujet effectivement. Nous demandons par exemple la séparation des banques d'affaires des banques de dépôts, nous voulons lutter contre les paradis fiscaux. Nous avons d'autres idées, du côté de l'économie, que nous proposons de relancer via l'économie verte : rénovation énergétique, énergies nouvelles..."

Un autre axe de vos idées, c'est la lutte contre la précarité et le chômage...

"Cet axe est très important pour nous. Il faut développer l'économie sociale et solidaire. Nous sommes également pour un autre partage du travail, en prônant des semaines à 32 heures. Partager le travail existant permettrait de lutter efficacement contre le chômage."

Quelles actions mettez-vous en place, notamment auprès du grand public ?

"Nous organisons des réunions mensuelles, dont sont issus des groupes de travail sur des sujets comme "démocratie à tous les niveaux", "économie et finance". Notre but est de promouvoir notre pensée auprès des citoyens, c'est pour ça que nous comptons organiser deux fois par an des conférences, comme celle qui a eu lieu hier. Nous souhaitons également rencontrer les élus locaux, pour partager nos idées avec eux." 

Propos recueillis par S. B. 

En savoir + 
loire@collectif-roosevelt.fr

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistemC le 30 juin 2014 - 12h28
oui à la décroissance et au partage du travail , j'ai arreté de travailler à 52 ans et vis avec 800 € ; il suffit de faire les bons choix et ne pas écouter toutes les publicités . bravo au collectif

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 28 juin 2014 - 11h29
Je suis entièrement d'accord avec ce que vous dites concernant l'économie verte en revanche pourquoi au lieu de partager le travail nous ne créons pas du travail ? Le travail crée le travail si nous consommons local et intelligemment.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 28 juin 2014 - 10h58
Je suis un peu triste de voir le niveau des réponses de ceux qui critiquent cette initiative. Participez -ne serait ce qu'une fois- à une rencontre, à des échanges, vous verrez que c'est bien loin d'une utopie gentillette^^ C'est au contraire l'apport d'experts, de penseurs qui parcourent le monde pour trouver ensemble une solution réalisable et source de satisfaction pour chacun. Car les pays qui sont cités par un commentaire anonyme s'ils sont riches sont loin d'être des havres de paix!

Signaler un abus