"Mon objectif à Koh Lanta, c’était la victoire" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

"Mon objectif à Koh Lanta, c’était la victoire"

Date : 28/05/2020 | Mise à jour : 29/05/2020 11:42
Partager

Évincé de l'aventure ce vendredi 22 mai à l’issue de l’épreuve éliminatoire, le Monistrolien Eric Peyrache a accordé un entretien exclusif à la rédaction de Zoomdici. Le patron de casse automobile revient sur son expérience à Koh Lanta, disputée il y a un an aux îles Fidji.

Demi-finaliste, vous avez été éliminé lors de l’épisode 13. Quel regard portez-vous sur votre aventure ?

"Globalement, j’ai fait une belle aventure. Je suis le dernier de l’équipe Nacomo (rouge). Je me suis sorti un peu de tout ça. Je suis resté moi-même".

Comment avez-vous vécu votre élimination ?

"Pendant l’épreuve, j’étais fatigué. Le fait que Claude me dise qu’il me donne son collier s’il gagne l’épreuve m’a un peu stressé. Je suis une boule de nerfs. Je suis arrivé dans le jeu et je me suis dit : il faut que je gagne tout de suite ! Ca a duré plus de trois heures ! Plus le temps avançait, plus la pression augmentait. Il fallait beaucoup de patience, ça ne se voit pas mais je ne suis quelqu’un de très patient (rires). J’étais un peu déçu de ma prestation de vendredi".

Les candidats favoris d'Eric Peyrache

"Claude a été très fort, il a gagné beaucoup d’épreuves et de jeux de confort. Naoil est une belle sportive, elle a prouvé qu’elle pouvait gagner. Humainement, elle est quelqu’un de bien. Quand elle a quelque chose à dire, elle le fait. C’est une belle rencontre".

Comment avez-vous visionné cet épisode ? Qu’ont pensé vos proches ?

"J’ai regardé l’épisode avec ma femme et mes enfants. On n’a pas invité trop de monde, à cause du confinement. Mes enfants n’étaient pas au courant de ma sortie ce vendredi. J’avais encore les larmes aux yeux et un peu les boules de voir cet épisode. J’avais envie d’aller aux poteaux (l'épreuve finale , Ndlr). À la fin de l’épisode, mes enfants ont craqué mais ils étaient contents de mon aventure".

Vous êtes éliminé aux portes de la finale avec un beau palmarès. 29 voix au total contre vous mais vous êtes parvenu à vous faufiler entre les intentions de vote. Comment avez-vous vécu ce stress des conseils ?

"Etant le dernier des Nacomo, j’étais sur la sellette. Notre tête était mise à prix. Je n’avais pas mon destin entre mes mains alors j’ai essayé de mettre ma fierté dans ma poche. Koh Lanta, c’est un petit peu ça".

Les fans de Koh Lanta pensaient que vous continueriez l’aventure jusqu’en finale. Sur les réseaux sociaux, la déception a été grande. Qu’avez-vous pensé de ces pronostics ?

"Tout le monde voulait que j’aille sur les poteaux avec Claude. Les internautes m’y voyaient déjà. J’ai reçu plein de messages qui disaient que je méritais d’y être. C’est vrai qu’il y a eu beaucoup de déception mais je les ai un peu rassurés".

Verdict le 29 mai et 5 juin

La finale de Koh Lanta, scindée en deux parties, sera diffusée les vendredis 29 mai et 5 juin, à 21h05, sur TF1. Les cinq finalistes (Claude, Naoil, Moussa, Inès, Alexandra) disputeront l’épreuve de l’orientation le 29 mai.

A propos de mérite, ce mot a beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux. Que pensez-vous des réactions face à la stratégie de l’équipe Lawaki (jaune) ?

"Koh Lanta, ce n’est pas un jeu de force, sinon seuls les sportifs gagneraient tout le temps. C’est un peu le profil de Claude. Il y a aussi de la stratégie. Les jaunes avaient une belle stratégie. Ils sont restés soudés tous les cinq. Ils ont eu le mérite d’avoir une belle stratégie. On va plus loin en restant groupés. Cette année, il y a eu énormément de rebondissements, grâce à la stratégie. Ahmad (équipe Nacomo), c’est un stratège pas possible".

Vous avez témoigné votre soutien à certains candidats qui ont été menacés.

"On n’a pas le droit d’insulter les gens. Les candidats n’étaient pas là pour bronzer. Il y en a qui faisaient le feu, certains plus que d’autres, mais on était tous actifs. Régis en a pris plein la tête… ça m’a fait mal au cœur. On a galéré ensemble, c’est normal que l’on se soutienne".

Votre vie a sans nul doute été affectée depuis la diffusion de Koh Lanta. Quels ont été les changements les plus marquants ?

"Je n’ai eu que des beaux commentaires. On dit que je suis quelqu’un de loyal, de bien… Il y en a même qui voulaient se marier avec moi (rires). Je n’ai jamais vu de commentaires aussi positifs. Les gens me voient comme une belle personne, qui a toujours la pêche, le sourire. Je ne pouvais pas m’attendre à être autant mis sur un piédestal".

Seriez-vous partant pour retenter l’aventure ?

"Mon objectif à Koh Lanta, c’était la victoire. Je me suis dit que si je passe la réunification, c’est déjà bien. S’ils me rappellent, je repars directement ! Cette fois, j’arrêterai de travailler trois semaines voire un mois avant pour m’entraîner. Lors des tests sportifs, on m’a dit que je manquais d’équilibre. Je travaillerai là-dessus".

C.N.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...