''Le niveau d'impôts n'est plus acceptable'' sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

''Le niveau d'impôts n'est plus acceptable''

Date : 07/12/2018
Partager

"Nous condamnons fermement toute forme de violence envers les représentants des forces de l’ordre et sommes choqués des dégradations faites aux bâtiments publics au Puy-en-Velay", déclare le Medef 43 déclare dans un communiqué.

"Les blocages ne peuvent plus continuer car l’impact sur l’activité économique est forte. Nous sommes comme nous l’avons dit, pour le droit de manifester (dans le calme) mais aussi pour la libre circulation des biens et des personnes sur le territoire. Toutes ces actions de blocages et de violences, nuisent aux revendications originelles de ce mouvement. Ces images n’ont pas leur place dans un débat qui se doit d’être pacifiste."

Le Medef 43 relaye et souscrit complètement au communiqué du Medef national :

"Situation économique : il est urgent de réagir !


Les manifestations de ce samedi 1er décembre ont donné lieu à des violences inacceptables qui ne peuvent qu’être condamnées. Depuis maintenant trois semaines, la situation économique de notre pays se dégrade. Nos entreprises et leurs salariés, spécifiquement dans les domaines du commerce, de la logistique, du transport et du tourisme, rencontrent de réelles difficultés, qui pourraient s’avérer dramatiques à la veille de la période de Noël. Le retour à l’ordre public est un impératif primordial.


Pourtant dans d’autres endroits du territoire, les manifestants ont montré une attitude digne et responsable, et certaines de leurs attentes doivent être prises en compte. Les appels au dialogue doivent être entendus très rapidement.

Le consentement à l’impôt suppose que le niveau des prélèvements obligatoires soit acceptable, ce qui n’est plus le cas dans notre pays qui a le plus haut niveau de prélèvements de tous les pays européens. Plus généralement, la fracture territoriale qui est constatée sur de nombreux plans, touche autant les entreprises que les ménages, avec un impact considérable en matière d’emploi dans certains territoires. Les 121 Medef territoriaux, les 173 000 entreprises adhérentes du Medef, très majoritairement des PME implantées dans les territoires, sont conscients de cette réalité territoriale et veulent contribuer à y apporter des réponses en termes de développement économique, d’emploi et de cohésion sociale.

Le Medef est disponible pour participer à toutes les formes de dialogue territorial qui peuvent être envisagées, pour répondre aux attentes exprimées par certains de nos concitoyens et pour trouver rapidement une issue à cette crise."


- Photo : Au Carrefour Market de Monistrol-sur-Loire jeudi 6 decembre 2018 a' 8h45. / Crédit DR Lucien Soyere -



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistep le 9 décembre 2018 - 15h00
Pourquoi les personnes ayant travaillaient toute leur vie ont des mutuelles hors de prix et d' autre n' ayant jamais travaillé et cotisé sont soigné et logé gratuitement des allocations a profusions sur le dos de personnes qui bossent et qui on du mal a remplir le réfrigérateur....des élus, des cadres d administration avec des salaires 5-6000€ des véhicules et des logements de fonctions payaient par nos impôts, taxes, charges autant de privilèges alimentent la colère et le raz le bol...

Signaler un abus

img_journalisteDC le 7 décembre 2018 - 14h26
Le MEDEF c'est comme la FNSEA. Les grands patrons et les céréaliers ont besoin des petits patrons et des petits paysans pour défendre les profits des actionnaires du CAC 40 et de l'industrie agro-alimentaire. Les gavés, c'est la crise. Vous pouvez manger tous les jours chez Marcon, en plus au frais de vos entreprises alors que des millions de français mangent grâce aux restos du cœur, aux secours populaire et catholique, aux... Un peu de décence svp ! La violence vous la nourrissez !

Signaler un abus

img_journalisteR le 7 décembre 2018 - 12h47
la majorité des gilets jaunes ne paie pas d'impôts : la source ? Pensez-vous que l'argent à trouver c'est de faire payer plus les petits revenus ou les entreprises. L'ARGENT SE TROUVE DANS LE TRAVAIL AU NOIR ET DANS LES FAUSSES FACTURES ET AUTRES ARNAQUES DES ARTISANS. SAVEZ-VOUS QU'UN PLOMBIER AVAIT UNE VOITURE DE RALLYE POUR LE TRAVAIL ? C'EST VRAI ! LEUR SOCIETE FINANCE LEURS DEPENSES PERSONNELLES JUSQU'AU POINT QU'ILS NE PAIENT PAS OU PEU D'IMPOT ? ET TOUS CES ACHATS SONT HT BIEN SUR

Signaler un abus