''Je n’arrive pas à expliquer cette progression de maltraitance'' sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

''Je n’arrive pas à expliquer cette progression de maltraitance''

Date : 26/01/2020 | Mise à jour : 27/01/2020 06:40
Partager

Si les animaux sont choyés et soignés quotidiennement par leurs bénévoles, certains arrivent dans des états lamentables à la SPA de Polignac. Laurent Wauquiez, Michel Chapuis et Michel Joubert l'ont visitée ce samedi.

Le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, aux côtés du maire du Puy-en-Velay Michel Chapuis, et du président de la communauté d’agglomération Michel Joubert, ont rencontré le président de la SPA (Société Protectrice des Animaux) de Polignac, Gaëtan Plot et quelques bénévoles présents sur place ce samedi 26 janvier 2020. L’occasion, non seulement de rencontrer la soixantaine d’animaux résidents mais aussi de constater les travaux à effectuer afin de rendre le lieu plus confortable pour tous. « Nous allons nous concentrer sur la toiture de l’établissement et également sur le parking et l’accès à la SPA, déclare Laurent Wauquiez. Il est très dur d’entrer dans un tel lieu sans ressentir de la peine pour tous ces animaux. Nous devons faire en sorte d’améliorer leur quotidien mais également celui des bénévoles sans qui rien ne pourrait se faire ».

Les gens peuvent pratiquer un abandon volontaire en amenant leurs animaux à la SPA. D’après Gaëtan Plot, les causes sont en priorité le divorce, le décès du maître, un déménagement ou de l’allergie. La SPA demande alors de participer aux frais de vaccination, d’identification et d’une partie de l’alimentation.

Deux exceptions pour pratiquer l’euthanasie

Ensemble, ils ont ainsi découvert les boxes des chenils où les chiens attendent d’être choisis et adoptés enfin par un maître. « La SPA, implantée depuis 1994 à Polignac, est un refuge et une fourrière, détaille Gaëtan Plot. Les chiens trouvés en divagation sont placés chez nous. Nous avons ensuite huit jours pour retrouver leur propriétaire. Passé ce délais, il sont mis à l’adoption. » Contrairement aux idées reçues, il n’y pas d’euthanasie pratiquée sauf deux exceptions. « Pour les animaux en fin de vie ou très malades et pour les animaux dangereux, explique-t-il. Pour ce dernier cas, il faut d’abord que le chien passe devant un vétérinaire qui, lui seul, prendra la décision ou non d’une euthanasie selon sa catégorie ».

En attente d’un maître depuis des années

D’après Gaëtan Plot, 90 % des chiens accueillis retrouvent un maître rapidement. Mais certains restent cachés derrière leur grille pendant des années. « Major a atterri ici en 2010, nous apprend Carole Largier, bénévole depuis 2012. C’était un croisé griffon fox. Il a trouvé un propriétaire l’année dernière et tout se passe pour le mieux. Fripouille, un grand griffon noir, était là depuis 7 ans. Il est parti en début d’année 2020. À chaque fois, c’est une joie immense que nous ressentons ! » Actuellement, c’est Oliver qui enchaîne le plus les mois et les années. « C’est un griffon âgé de 5 ans à la robe claire, précise-t-elle. Il est à la SPA depuis 2016. Plus que tout, nous aimerions qu’il retrouve quelqu’un pour le sortir enfin de là. » Les quatre salariés et la quinzaine de bénévoles actifs proposent deux séances gratuites d’éducation pour les nouveaux maîtres ainsi qu’un temps d’accueil de 10 jours. « Si, durant ces 10 jours, la compagnie du chien ne convient pas, les gens peuvent le ramener chez nous », assure-t-elle.

Une cinquantaine d’animaux sont actuellement à adopter à la SPA de Polignac. Les futurs propriétaires devront débourser les frais d’adoption qui comprennent, pour le chat, le test du sida, la vaccination, l’identification, le déparasitage et la stérilisation. Pour les chiens, même chose, si ce n’est que seule les femelles sont stérilisées. La SPA se situe à la Plaine de Bleu à Polignac. Son numéro est le 04.71.02.65.50.

Laissé à l’abandon

Carole Largier constate de plus en plus de signalements d’animaux maltraités. « Je n’arrive pas à expliquer cette progression de maltraitance, s’indigne-t-elle. Ce ne seront pas forcément des actes de barbarie comme des coups mais plutôt des animaux laissés à l’abandon. Dernièrement, une dame a déménagé de son logement d’Espaly en enfermant ses chats à l’intérieur. Il a fallu l’aide de la police et des pompiers pour les récupérer. Les chats seraient morts de faim auquel cas. » Pour équilibrer ce sombre constat, Carole Largier assure que les chiens sont promenés tous les jours sur les 20 000 m² de surface de la SPA. Car, en plus des bénévoles, la SPA reçoit une quinzaine de structures telle que les Gouspins (Maison d'Enfants à Caractère Social), l'Institut médico-éducatif les Cévennes, l'hôpital Sainte-Marie ou encore le Relais Ados du Velay où les jeunes s’occupent notamment des chiens. Quant aux chats, ils sont totalement libres.



Nicolas Defay

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteNG le 28 janvier 2020 - 20h45
J'ai tenté de contacter plusieurs fois la SPA de Pollignac, en laissant des messages puisqu'il impossible de les joindre, je n'ai jamais été rappelée (appels pour suspicion de maltraitance, chats errants avec chatons nés sur mon terrain, animaux errants...), je n'ai jamais été recontactée. J'ai adopté un chien à la SPA de St Etienne à défaut de confiance pour pouvoir le faire dans mon département et je ne contacterai plus jamais Polignac en cas de souci, mais la gendarmerie.

Signaler un abus

img_journalisteMH le 27 janvier 2020 - 16h31
HM 27/01/2020 - 16h24: Augmentation de la maltraitance aux animaux de compagnie. Les auteurs sont rarement ou pas du tout sanctionnés!, là encore les bonnes lois françaises ne sont pas appliquées, surcharges des tribunaux etc...et c'est pas prêt de changer!. La SPA est là donc ça peut aller comme çà!. J'ai la haine contre ces maltraitants qui bien souvent ne sont pas capables de s'occuper d'eux mais s'entourent d'animaux de compagnie et en font leur souffre douleurs.

Signaler un abus

img_journalistePm le 27 janvier 2020 - 06h11
"Progression de la maltraitance " c'est ce que va dire JOUBERT quand Wauquiez va le virer de la communauté d' agglo après les municipales si la liste Rantanplan est élue

Signaler un abus