« Former 80 % de la population aux gestes qui sauvent » sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

« Former 80 % de la population aux gestes qui sauvent »

Date : 06/12/2017 | Mise à jour : 07/12/2017 17:42
Partager

La Sainte-Barbe départementale a notamment été l’occasion de la prise de commandement du colonnel Glasian, ce lundi 4 décembre au Puy, mais aussi d’évoquer la hausse significative des interventions des sapeurs-pompiers enregistrées aux plan national comme au plan local.

Des interventions en hausse

14 848 interventions en 2017, une hausse de 11 % par rapport à l’exercice précédent.
Le secours d’urgence et d’assistance aux personnes concerne 896 interventions supplémentaires (+7,6%).
La lutte contre les incendies a occasionné 149 sorties en plus (+21%).
Les opérations diverses (effets des évènements climatiques) ont entraîné 351 sollicitations supplémentaires (+64%).

« Au moment où la grande famille de la sécurité civile se réunit à l’occasion de la Sainte-Barbe, je tiens à vous témoigner une nouvelle fois toute ma reconnaissance pour votre engagement », le préfet Yves Rousset a relayé les propos du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, à l’occasion d’une fête de la Sainte-Barbe départementale qui avait débuté devant l’Hôtel-de-Ville.


Une cérémonie notamment marquée par la prise de commandement du colonel Christophe Glasian, nouveau chef de corps des sapeurs pompiers de la Haute-Loire. Ce dernier a remis pas moins de 24 décorations à des sapeurs-pompiers et acteurs de la sécurité civile s’étant particulièrement distingués dans l’exercice de leurs fonctions.

Après avoir bravé le froid, tout le monde s'est réuni au chaud dans les locaux de la préfecture, notamment l’ensemble des parlementaires du département. Le représentant de l’État de poursuivre alors : « Tous ici, sapeurs-pompiers volontaires, professionnels et militaires, sapeurs-sauveteurs de la sécurité civile, membres des services de santé, bénévoles des associations agréées (...) personnels des établissements de soutien, a énuméré le préfet, vous constituez le réseau d’acteurs qui font du modèle de sécurité civile français, un modèle unique.»

Revue d’effectifs du SDIS 43

1648 sapeurs-pompiers volontaires, soit 94% des effectifs ; 105 professionnels (6 % des effectifs) ; 1 engagé du service civique ; 30 personnels administratifs et techniques spécialisés. Enfin, le SDIS43 dispose d’un vivier de 316 jeunes sapeurs-pompiers (92 filles), répartis en 19 sections.

Exposition aux fumées et risque sanitaire

Les hommes et les femmes écoutent attentivement le discours émanant du sommet de l’État : « Vous risquez vos vies à chaque intervention. Et cet engagement nous oblige. Il nous oblige d’abord à vous protéger. Et je veux dire ici ma totale détermination à poursuivre et à punir les auteurs des agressions dont certains de vos équipages sont aussi victimes, a rassuré Yves Rousset, j’ai également sollicité la ministre des solidarités et de la santé pour qu’une étude soit menée sur les risques sanitaires engendrés par l’exposition aux fumées d’incendies.»

Le préfet évoque à travers les propos de Gérard Collomb, la prise en compte des préoccupations des  pompiers sur la nécessité de repenser le modèle d’assistance aux personnes, « une mission qui occupe aujourd’hui 80 % de votre temps.»

Le représentant de l’État s’est aussi fait l’écho « d’une nouvelle ambition pour le vonlontariat, car sans sapeurs-pompiers volontaires, c’est la sécurité civile à la française qui s’effondre.»
Au ministère de l’Intérieur, on est conscient qu’à ce propos, « il faudra aller chercher de nouveaux publics. Il faudra réfléchir aux moyens de rendre cet engagement attractif.»
Pour finir, Yves Rousset a évoqué « l’objectif de former 80 % de la population aux gestes qui sauvent car, vous le savez mieux que quiconque, chaque citoyen doit se faire acteur de sa propre sécurité.»

J.J.







 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire